Effects of supplementing different ratios of omega-3 and omega-6 fatty acids in western-style diets on cow’s milk protein allergy in a mouse model.

Thang, C.L., Boye, J.I., Shi, H.N., et Zhao, X. (2013). « Effects of supplementing different ratios of omega-3 and omega-6 fatty acids in western-style diets on cow’s milk protein allergy in a mouse model. », Molecular Nutrition and Food Research, 57(11), p. 2029-2038. doi : 10.1002/mnfr.201300061  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Portée. Dans cette étude, nous avons examiné les effets de l’ajout de différentes quantités d’acides gras oméga‑6 et oméga‑3 (O6H = 10:1, O3O6 = 4:1 et O3H = 1:4) à des régimes alimentaires de type occidental sur les réactions allergiques induites par la β-lactoglobuline (BLG) bovine chez des souris Balb/c. Méthode et résultats. Nous avons réparti au hasard des souris de trois semaines dans trois groupes alimentaires (n = 20/groupe). À 9 semaines, la moitié des souris de chaque groupe (n = 10) a été sensibilisée par voie intrapéritonéale avec trois doses hebdomadaires de BLG et d’alun alors que l’autre moitié des souris a servi de témoin (sensibilisation simulée). Une semaine après la dernière dose de sensibilisation, toutes les souris ont été soumises à une provocation par voie orale à la BLG. Nous avons constaté des quantités élevées d’immunoglobulines spécifiques des BLG chez toutes les souris sensibilisées soumises à la provocation. Les concentrations lymphocytaires d’IFN-γ, de MCP-1 et d’IL‑12p40 dans les nœuds lymphatiques mésentériques étaient plus élevées chez les souris O3H que chez les souris O3O6 et O6H. Les souris O6H sont celles chez lesquelles les concentrations d’IL-4 dans les lymphocytes de la rate étaient les plus élevées, alors que leur température rectale était significativement plus basse après la provocation que chez les souris O3O6 et O3H. Conclusions. D’après nos résultats, les régimes riches en acides gras polyinsaturés oméga‑3 atténuent la gravité des réactions allergiques et pourraient moduler la réponse immunitaire de manière à favoriser les cellules T auxiliaires (Th1), tandis qu’avec le régime riche en acides gras polyinsaturés oméga‑6, il n’y a pas eu d’atténuation de la réaction allergique, mais la réponse immunitaire a été polarisée vers les cellules Th2.

Date de modification :