Influence of environmental factors on infrared eye temperature measurements in cattle.

Church, J.S., Hegadoren, P.R., Paetkau, M.J., Miller, C.C., Regev-Shoshani, G., Schaefer, A.L., et Schwartzkopf-Genswein, K.S.G. (2013). « Influence of environmental factors on infrared eye temperature measurements in cattle. », Research in Veterinary Science, 96(1), p. 220-226. doi : 10.1016/j.rvsc.2013.11.006  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons évalué certains facteurs environnementaux pour pouvoir déterminer les limites potentielles de l’utilité de la température des yeux des bovins mesurée par thermographie infrarouge (TIR) dans des systèmes de détection précoce de maladies ou la recherche sur le bien-être des animaux. Nous avons évalué les effets des facteurs suivants sur la température oculaire des bovins mesurée par TIR de même que sur un « œil » artificiel : distance entre la caméra et l’objet, vitesse du vent, réglages de la caméra (distance, émissivité et humidité) et charge solaire. Nous avons constaté, tant chez les animaux vivants qu’avec l’œil artificiel, que la vitesse du vent diminue la température mesurée par TIR. Avec un vent de ∼7 km/h, la température oculaire moyenne mesurée par TIR a diminué de 0,43 ± 0,13 °C et, à des vitesses éoliennes plus élevées (∼12 km/h), la température a diminué de 0,78 ± 0,33 °C. La lumière directe du soleil a augmenté la température oculaire mesurée par TIR de 0,56 ± 0,36 °C. Nous avons conclu que les facteurs environnementaux ont une incidence significative sur la mesure de la température par TIR et, par conséquent, ceux-ci doivent être gérés de manière à assurer la reproductibilité et l’exactitude des lectures.

Date de modification :