Consumption and drinking behavior of beef cattle offered a choice of several water types.

Lardner, H.A., Braul, L., Schwartzkopf-Genswein, K.S.G., Schwean-Lardner, K., Damiran, D., Darambazar, E., et les autres (2013). « Consumption and drinking behavior of beef cattle offered a choice of several water types. », Livestock Science, 157(2-3), p. 577-585. doi : 10.1016/j.livsci.2013.08.016  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Quatre essais de préférence d’une durée de 20 jours chacun ont été menés sur une période de deux ans pour déterminer les effets de huit types d’eau sur la quantité d’eau consommée par des bouvillons de boucherie et sur leur comportement d’abreuvement. Les huit types d’eau utilisés pour ces essais étaient les suivants : 1) AD (approvisionnement direct, eau non traitée d’étang artificiel dans lequel les animaux pouvaient entrer); 2) NT (eau d’étang artificiel non traitée); 3) AE (eau d’étang artificiel aérée); 4) CC (eau d’étang artificiel traitée par coagulation et chlorée); 5) CO (eau d’étang artificiel traitée par coagulation et ozonée); 6) E1 (eau souterraine d’un puits sur les lieux), 7) E2 (eau souterraine d’un puits type situé à 1 km des lieux); et 8) E3 (eau souterraine à teneur élevée en sulfates). Chaque année, 12 bouvillons de race croisée British de 60 semaines ont été groupés selon leur poids et répartis au hasard dans trois enclos d’un demi-hectare. Au cours de chacun des essais de 20 jours et dans chacun des enclos, quatre bouvillons ont reçu des types d’eau différents, dans des abreuvoirs distincts. Tous les cinq jours, le type d’eau des abreuvoirs changeait de sorte qu’à la fin de la période d’essai, chaque type d’eau avait été consommé pendant 4 jours. Nous avons mesuré la consommation d’eau (L/jour), le temps d’abreuvement (s/jour) et le nombre de visites à l’abreuvoir. Dans trois des quatre essais, nous avons observé un effet (P < 0,05) du type d’eau sur la consommation. Dans l’essai 1, les bouvillons ont consommé plus d’eau (P < 0,05) E1 que des types AE, AD et CO. Dans l’essai 3, les animaux ont consommé plus d’eau (P < 0,05) NT et AE que d’eau E3 (teneur élevée en sulfates). Dans l’essai 1, le temps d’abreuvement (durée/jour) était plus élevé (P < 0,05) chez les bouvillons qui buvaient de l’eau AE ou E1 que chez ceux qui buvaient de l’eau AD ou CO. L’eau que les animaux ont bue le plus n’avait pas été traitée chimiquement, c’était une eau non traitée qui contenait moins de 2000 mg/L de sulfates et moins de 3000 mg/L de solides totaux dissous.

Date de modification :