Safety of dietary conjugated α-linolenic acid (CLNA) in a neonatal pig model.

Castellano, C.-A., Plourde, M., Briand, S.I., Angers, P., Giguère, A., et Matte, J.J. (2014). « Safety of dietary conjugated α-linolenic acid (CLNA) in a neonatal pig model. », Food and Chemical Toxicology, 64, p. 119-125. doi : 10.1016/j.fct.2013.11.025  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans les travaux présentés ici, nous avons évalué l’innocuité à court terme des isomères de l’acide α-linolénique mono-conjugués (ALA-mono; C18:3 c9-t11-c15 + C18:3 c9-t13-c15) alimentaires en utilisant le porcelet nouveau-né comme modèle. Nous avons comparé l’ALA alimentaire à 3 autres gras alimentaires : 1) l’acide linoléique conjugué (LA; C18:2 c9-t11-18:2 + C18:2 t10-c12), 2) les acides gras polyinsaturés n-3 non conjugués (AGPI n-3) et 3) les acides gras polyinsaturés n-6 (AGPI n-6). Nous avons réparti 32 porcelets sevrés à 3 semaines en 4 groupes de traitement. Les rations étaient isoénergétiques, et la consommation alimentaire e été mesurée au moyen d’un tube gastrique. La ration à ALA-mono n’a pas influé de façon significative sur le poids corporel, le poids des organes, la composition de la carcasse et la plupart des paramètres biochimiques dont la concentration sanguine de glucose, de cholestérol, de triglycérides, de créatinine, d’azote uréique, d’enzymes hépatiques et d’électrolytes (P ⩾ 0,09). Par contre, la teneur en AGPI n-3 du cerveau, du foie et du cœur a diminué de 6–21 % chez les sujets qui ont reçu la ration avec ALA par comparaison à ceux qui ont reçu la ration avec AGPI n-3 non conjugués (P < 0,01). Les réactions aux traitements alimentaires étaient spécifiques des tissus, le foie et le cerveau étant les plus appauvris en AGPI n-3. Nos résultats indiquent que la consommation à court terme d’ALA-mono ne présente pas de danger chez le porc nouveau-né, mais qu’il est justifié d’étudier davantage la baisse de la teneur des tissus en AGPI n-3 avant d’envisager l’utilisation à long terme de ce supplément alimentaire chez le porc et chez d’autres animaux et avant de passer aux essais cliniques.

Date de modification :