Distribution of Culicoides sonorensis (Diptera: Ceratopogonidae) in Alberta, Canada.

Lysyk, T.J. et Dergousoff, S.J. (2014). « Distribution of Culicoides sonorensis (Diptera: Ceratopogonidae) in Alberta, Canada. », Journal of Medical Entomology, 51(3), p. 560-571. doi : 10.1603/ME13239  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons étudié la répartition du Culicoides sonorensis Wirth and Jones en Alberta, au Canada. Nous avons effectué des relevés hebdomadaires à l’aide de pièges à lumière ultraviolette dans huit localités en 2009, et dans 10 localités de 2010 à 2012. Neuf autres sites ont été échantillonnés deux fois par année en 2011 et en 2012. Le C. sonorensis était systématiquement le plus abondant à un site situé près de la frontière canado-américaine, et de moins en moins abondant en remontant vers le nord. L’abondance annuelle moyenne à ce site était entre 6,4 et plus de 1 000 plus élevée que dans les autres sites positifs. Nous avons également inclus dans les autres analyses les données d’un relevé moins étendu réalisé de 2002 et 2006. Le territoire occupé par le C. sonorensis déterminait une plage diagonale s’étendant du 49° 30′ N, 113° 0′ O au 51° 21′ N, 110° 40′ O. Nous avons déterminé la relation entre la proportion d’échantillons hebdomadaires positifs et l’abondance annuelle moyenne à un site donné. La valeur ainsi calculée a révélé que la proportion d’échantillons positifs pouvait être utilisée comme une mesure substitutive de l’abondance pour surmonter les difficultés associées à la variation extrême de l’abondance. Nous avons élaboré et évalué une série de modèles de régression logistique pour déterminer les effets de variables spatiales (latitude et longitude), climatiques (température historique et précipitations durant le trimestre le plus chaud) et météorologiques (température durant l’intervalle d’échantillonnage et précipitations printanières) sur l’abondance, telle qu’indiquée par la proportion d’échantillons positifs. Les variables spatiales et climatiques expliquaient le niveau général d’abondance, et les variables météorologiques, les fluctuations saisonnières intra-annuelles et les fluctuations interannuelles. Ces résultats se révéleront d’une grande utilité pour la surveillance à long terme du C. sonorensis et à titre de données de référence pour la détection des éventuelles fluctuations d’abondance induites par les changements climatiques.

Date de modification :