Estimates of genetic parameters for fatty acids in brisket adipose tissue of Canadian commercial crossbred beef steers.

Ekine-Dzivenu, C., Chen, L., Vinsky, M.D., Aldai, N., Dugan, M.E.R, McAllister, T.A., Wang, Z., Okine, E.K., et Li, C. (2014). « Estimates of genetic parameters for fatty acids in brisket adipose tissue of Canadian commercial crossbred beef steers. », Meat Science, 96(4), p. 1517-1526. doi : 10.1016/j.meatsci.2013.10.011  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans ces travaux, nous avons utilisé des modèles animaux unidimensionnels et bidimensionnels pour estimer l’héritabilité ainsi que les corrélations génotypiques et phénotypiques entre 15 acides gras individuels et 10 groupes d’acides gras dont la concentration dépassait 0,5 % dans le tissu adipeux de la poitrine chez 223 bouvillons commerciaux de race croisée Angus × Charolais. L’héritabilité des acides gras saturés individuels était faible à modérée, les estimations variant de 0,05 (C16:0) à 0,31 (C15:0), celle des acides gras mono-insaturés individuels, faible à modérément élevée, variant de 0,04 (9c C17:1 et 11c C18:1) à 0,51 (9c C14:1). L’héritabilité des acides gras polyinsaturés C18:2n − 6 était modérée (0,17). Dans les groupes d’acides gras, l’héritabilité estimée variait de 0,03 pour les acides gras à chaîne ramifiée et les n − 6/n − 3 jusqu’à 0,16 pour les n − 6 et l’indice de santé. Parmi les 25 acides gras à l’étude, nous avons observé toute une gamme de corrélations phénotypiques et génotypiques : de faibles (0,00) à élevées (1.00). En général, les acides gras comme l’acide linoléique conjugué et l’acide 11t C18:1, potentiellement bénéfiques pour la santé, ont présenté des corrélations antagonistes significatives avec les acides gras malsains comme les C14:0 et les C16:0. Les résultats de cette étude aident à mieux comprendre le lien génétique direct entre les gènes de l’hôte et la composition en acides gras des tissus bovins et faciliteront l’élaboration de stratégies génétiques de sélection et/ou la gestion de l’alimentation selon une base génétique en vue d’améliorer la composition en acides gras chez les bovins de boucherie.

Date de modification :