Diversity and host use of mites (Acari: Mesostigmata, Oribatida) phoretic on bark beetles (Coleoptera: Scolytinae): global generalists, local specialists?

Knee, W., Forbes, M.R., et Beaulieu, F. (2013). « Diversity and host use of mites (Acari: Mesostigmata, Oribatida) phoretic on bark beetles (Coleoptera: Scolytinae): global generalists, local specialists? », Annals of the Entomological Society of America, 106(3), p. 339-350. doi : 10.1603/AN12092  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les acariens (Arachnida: Acari) forment l’un des groupes d’organismes associés aux scolytes (Curculionidae: Scolytinae) les plus diversifiés, mais leur taxinomie et leur écologie demeurent largement méconnues, notamment au Canada. En 2008 et en 2009, nous avons évalué la diversité, la composition spécifique et la gamme d’hôtes des acariens mésostigmates et oribates associés aux scolytes à quatre sites dans l’est de l’Ontario, au Canada. Au moins un acarien a été trouvé sur 16,4 % des quelque 5 635 scolytes (30 espèces) capturés à l’aide de pièges à entonnoirs de type Lindgren appâtés avec de l’α-pinène, de l’éthanol ou la phéromone de l’Ips pini(Say). Au total, 2 424 acariens représentant 33 espèces réparties dans sept familles ont été récoltés sur ces acariens. La majorité de ces espèces présentaient une gamme d’hôtes très étroite limitée à un (33,3 %) ou deux hôtes (36,4 %), et seulement quelques espèces avaient trois hôtes ou plus (30,3 %). Cette première étude générale de l’acarifaune des Scolytinae au Canada a permis d’augmenter de 19 % les mentions d’hôtes connues (mondialement) des espèces d’acariens décrites et a mené à la découverte de 12 nouvelles espèces. La moitié (7) des 14 espèces d’acariens les plus communes récoltées durant cette étude affichaient une préférence marquée pour une seul hôte, ce qui va à l’encontre de l’hypothèse selon laquelle les acariens non parasites ne sont normalement pas spécifiques à l’hôte, du moins localement. En outre, les mentions d’hôtes issues de la littérature et celles provenant de notre étude donnent à croire que les acariens associés aux scolytes ont une large gamme d’hôtes à l’échelle mondiale mais que de nombreuses espèces ont une gamme d’hôtes restreinte à l’échelle locale.

Date de modification :