Associations between variants of FADS genes and omega-3 and omega-6 milk fatty acids of Canadian Holstein cows.

Ibeagha-Awemu, E.M., Akwanji, K.A., Beaudoin, F., et Zhao, X. (2014). « Associations between variants of FADS genes and omega-3 and omega-6 milk fatty acids of Canadian Holstein cows. », BMC Genetics, 15(1), p. 25. doi : 10.1186/1471-2156-15-25  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Contexte Les gènes fads1 et fads2 (fatty acid desaturase 1 et 2) codent respectivement les delta‑5 et delta‑6 désaturases, des enzymes limitant la synthèse des acides gras (AG) polyinsaturés oméga 3 et oméga 6. Les AG oméga 3 et oméga 6 ainsi que l’acide linoléique conjugué sont présents dans le lait des bovins et ont des bienfaits sur la santé des humains. Des études chez les humains ont révélé des relations significatives entre les variants génétiques des gènes fads1 et fads2 et les concentrations plasmatiques et tissulaires d’AG oméga 3 et oméga 6. Dans la présente étude, nous voulions évaluer l’ampleur des variations de séquences dans ces deux gènes chez les vaches canadiennes Holstein ainsi que l’association entre les variants de séquences et les AG du lait favorisant la santé. Résultats Nous avons détecté 33 SNP dans les régions des gènes que nous avons étudiées, dont une mutation synonyme (FADS1-07, rs42187261, 306Tyr > Tyr) dans l’exon 8 du gène fads1, une mutation non synonyme (FADS2-14, rs211580559, 294Ala > Val) dans l’exon 7 du gène fads2, un SNP au site d’épissage (FADS2-05, rs211263660), un SNP dans la séquence 3’ non traduite (FADS2-23, rs109772589) ainsi qu’un autre SNP dans la séquence 3’ non traduite présentant un effet sur le site de liaison du microARN du gène fads2 (FADS2-19, rs210169303). Les analyses d’association ont révélé des relations significatives entre trois des SNP testés sur sept et plusieurs AG. Nous avons constaté des associations significatives (P < 0,05; TFD) entre FADS2-23 (rs109772589) et deux AG oméga 6 (l’acide dihomo‑γ‑linolénique [C20:3n6] et l’acide arachidique [C20:4n6]), entre FADS1-07 (rs42187261) et l’acide eicosapentaénoïque (C20:5n3) et l’acide tricosanoïque (C23:0) et entre un SNP intronique, FADS1-01 (rs136261927), et l’AG oméga 6 C20:3n6. Conclusion Notre étude a démontré la présence d’associations positives entre trois SNP dans les gènes fads1 et fads2 (un SNP dans la séquence 3’ non traduite, un SNP synonyme et un SNP intronique) et trois AGPI (acides gras polyinsaturés) du lait des vaches canadiennes Holstein, ce qui donne à penser que les variants synonymes et les variants dans les régions non codantes interviendraient dans la synthèse des AG. Ces SNP pourraient servir de marqueurs génétiques dans les programmes de sélection visant l’augmentation, dans le lait, de la teneur en AG bénéfiques pour la santé humaine.

Date de modification :