Rasamsonia pulvericola sp. Nov., isolated from house dust.

Tanney, J.B. et Seifert, K.A. (2013). « Rasamsonia pulvericola sp. Nov., isolated from house dust. », IMA Fungus, 4(2), p. 205-212. doi : 10.5598/imafungus.2013.04.02.06  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans le cadre d’un relevé international des champignons présents dans les espaces intérieurs, nous avons prélevé des échantillons de poussière déposée dans 87 bâtiments, dans 14 pays, puis les avons analysés au moyen d’une méthode modifiée de dilution jusqu’à extinction et d’un pyroséquençage 454. Le genre Rasamsonia, récemment établi, comprend des espèces thermotolérantes et des espèces thermophiles, dont cinq ont été isolées chez l’humain, notamment le R. argillacea, nouvel agent pathogène. Une nouvelle espèce, le R. pulvericola, a été découverte dans une résidence de Songkhla, en Thaïlande; nous en avons fait la caractérisation morphologique et l’avons soumise à une comparaison phylogénétique avec d’autres espèces du genre Rasamsonia. Le R. pulvericola et le R. brevistipitata forment un clade et partagent certains caractères morphologiques, comme des conidiophores généralement biverticillés mais jamais terverticillés et des conidies subglobuleuses à ellipsoïdes. Le R. pulvericola est l’espèce de ce genre ayant la plus basse température maximale de croissance et la première espèce mésophile à être ajoutée au genre Rasamsonia. La séquence ITS du R. pulvericola n’a pas été détectée avec le pyroséquençage 454 dans les autres échantillons de Thaïlande et les échantillons d’autres pays, mais une séquence ITS semblable a été détectée dans un échantillon provenant de Micronésie. Cette séquence appartient probablement à une autre espèce non décrite du genre Rasamsonia.

Date de modification :