Optimized extraction and characterization of antimicrobial phenolic compounds from mangosteen (Garcinia mangostana L.) cultivation and processing waste.

Palakawong, C., Sophanodora, P., Toivonen, P.M.A., et Delaquis, P.J. (2013). « Optimized extraction and characterization of antimicrobial phenolic compounds from mangosteen (Garcinia mangostana L.) cultivation and processing waste. », Journal of the Science of Food and Agriculture, 93(15), p. 3792-3800. doi : 10.1002/jsfa.6277  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

CONTEXTE L’utilisation des antimicrobiens dérivés du mangoustan (Garcinia mangostana L.) est actuellement limitée par les coûts de production élevés. L’extraction des flux de déchets de culture ou de transformation à l’aide d’une méthode sans solvant pourrait diminuer les coûts et ainsi permettre les utilisations commerciales à des fins de conservation et de transformation des aliments. RÉSULTATS Nous avons extrait des composés phénoliques de l’écorce, des feuilles du mangoustan et du péricarpe des fruits, dans du méthanol et de l’eau, au moyen de la méthodologie des surfaces de réponses afin d’optimiser la récupération. L’examen initial des effets antimicrobiens a révélé un manque d’activité antimicrobienne contre les champignons et une faible activité contre les bactéries à Gram négatif Escherichia coli et Salmonella typhimurium. Cependant, les extraits préparés avec l’écorce ou le péricarpe du fruit ont présenté des effets bactériostatiques et bactéricides importants liés au pH contre Listeria monocytogenes et Staphylococcus aureus. L’activité a été légèrement plus faible dans les extraits aqueux que dans les extraits méthanoliques en raison des concentrations plus faibles d’esters tartriques et de flavonols. La mesure de l’absorption d’iodure de propidium et des fuites d’ATP a montré que les extraits avaient provoqué des lésions à la membrane des bactéries à Gram positif. CONCLUSION Les extraits de l’écorce du mangoustan et du péricarpe du fruit contiennent un mélange de composés phénoliques actifs contre les bactéries à Gram positif, en particulier Listeria monocytogenes. L’extraction des composés phénoliques des déchets du mangoustan pourrait produire des fractions éventuellement utilisables dans la préparation d’agents technologiques ou de désinfectants peu coûteux destinés à l’industrie alimentaire.

Date de modification :