Phytosulfokine alpha enhances microspore embryogenesis in both triticale and wheat.

Asif, M., Eudes, F., Randhawa, H.S., Amundsen, E.J., et Spaner, D.M. (2014). « Phytosulfokine alpha enhances microspore embryogenesis in both triticale and wheat. », Plant Cell, Tissue and Organ Culture, 116(1), p. 125-130. doi : 10.1007/s11240-013-0379-y  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons utilisé la culture de microspores isolées (CMI) pour mettre au point des lignées de blé dihaploïdes et pour produire des lignées homozygotes en une seule génération, aux fins d’amélioration des variétés. La phytosulfokine a déjà été utilisée dans divers systèmes pour favoriser la croissance cellulaire et le développement embryonnaire. Dans le cadre de la présente étude, nous avons mis à l’essai un milieu d’induction additionné de phytosulfokine alpha (PSK-α) pour la CMI de cultivars de triticale et de blé, et nous avons consigné la production de structures ressemblant à des embryons, de plantes vertes et de plantes albinos. En outre, nous avons évalué la contribution de la co-culture d’ovaires à la culture de microspores isolées dans un milieu d’induction NPB99 + 10F. Nous avons mis à l’essai diverses concentrations de PSK-α allant jusqu’à 10−7 M; par rapport au traitement témoin, la plus forte concentration a donné plus de structures ressemblant à des embryons et de plantes vertes, chez les divers cultivars de blé et de triticale. De plus, la PSK-α a permis de réduire le taux d’albinisme chez le blé, mais ce ne fut pas le cas chez le triticale. Fait intéressant, le traitement au PSK-α de 10−7 M a permis la formation d’un grand nombre d’embryons et de quelques plantes vertes même en l’absence d’ovaires.

Date de modification :