In vitro and in vivo evidence for differences in the protease activity of two arabis mosaic nepovirus isolates and their impact on the infectivity of chimeric cDNA clones.

Wetzel, T., Chisholm, J., Dupuis-Maguiraga, L., Bassler, A., et Sanfaçon, H. (2013). « In vitro and in vivo evidence for differences in the protease activity of two arabis mosaic nepovirus isolates and their impact on the infectivity of chimeric cDNA clones. », Virology, 446(1-2), p. 102-111. doi : 10.1016/j.virol.2013.07.040  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le processus de maturation des polyprotéines du népovirus permet la libération de protéines matures et de polyprotéines intermédiaires. Nous avons produit des clones d’ADNc infectieux de l’isolat bénin NW du virus de la mosaïque de l'arabette (ArMV) ainsi que des clones chimériques comportant des segments de l’ARN1 de l’isolat Lv, virulent. Les clones qui contenaient le site de clivage Lv X2–NTB n’étaient pas infectieux à moins que la protéase Lv ne soit présente. Les sites de clivage NW X2–NTB et Lv X2–NTB diffèrent aux positions P6, P4 et P2. Le clivage au site X2–NTB n’était pas décelable in vitro ou il était faible dans les polyprotéines chimériques contenant le site Lv X2–NTB et la protéase NW, mais il a été rétabli en présence de la protéase Lv et du site X2–NTB. En revanche, le clivage à ce site était accru dans les polyprotéines qui contenaient le site NW X2–NTB et la protéase Lv. Ces résultats montrent que la protéase ArMV-Lv est plus active que la protéase ArMV-NW et qu’elle clive plus de sites.

Date de modification :