Camelina yield and quality response to combined Nitrogen and Sulfur.

Jiang, Y.F., Caldwell, C.D., Falk, K.C., Lada, R.R., et MacDonald, D. (2013). « Camelina yield and quality response to combined Nitrogen and Sulfur. », Agronomy Journal, 105(6), p. 1847-1852. doi : 10.2134/agronj2013.0240  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

En 2012, nous avons soumis la caméline (Camelina sativa L. Crantz), plante oléagineuse de la famille des Brassicaceae, à des essais au champ dans diverses localités des provinces Maritimes, dans l’est du Canada, en vue d’évaluer les effets du N et du S sur le rendement grainier, le rendement en protéines, la teneur des graines en protéines et en huile ainsi que leur profil d’acides gras. L’expérience a été réalisée selon un plan factoriel en blocs complets randomisés comportant six taux de N (20, 40, 80, 120, 160 et 200 kg ha-1 N), deux taux de S (0 et 25 kg ha-1 S) et deux lignées de caméline (CDI005 et CDI007). L’application de N entraînait une hausse du rendement grainier, du rendement en protéines, de la teneur des graines en protéines et de leur pourcentage d’acides gras polyinsaturés. Toutefois, nous avons observé une corrélation négative entre le taux de N et la teneur des graines en huile, associée à une diminution de leur pourcentage en acides gras monoinsaturés. Les taux de N offrant le rendement optimal variaient entre 120 et 160 kg ha-1. Le taux de S avait une incidence sur le rendement grainier, le rendement en protéines, la teneur des graines en protéines et en huile ainsi que leur pourcentage d’acides gras polyinsaturés et monoinsaturés, mais seulement lorsque le taux de N était suffisamment élevé.

Date de modification :