Studies on Brassica carinata seed. Part I: Protein molecular structure in relation to protein nutritive values and metabolic characteristics.

Xin, H.S., Falk, K.C., et Yu, P. (2013). « Studies on Brassica carinata seed. Part I: Protein molecular structure in relation to protein nutritive values and metabolic characteristics. », Journal of Agricultural and Food Chemistry, 61(42), p. 10118-10126. doi : 10.1021/jf4020763  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les objectifs du présent travail étaient d’étudier : 1) le profil chimique des protéines; 2) les sous-fractions de protéines séparées au moyen du Cornell Net Carbohydrate and Protein System (CNCPS); 3) la cinétique de dégradation des protéines brutes (PB) dans le rumen; 4) l’alimentation en protéines prédite par le système DVE/OEB; 5) les caractéristiques structurelles des protéines au moyen d’une technique de spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier (IRTF) avec réflectance totale atténuée (RTA); 6) les corrélations entre les caractéristiques structurelles intrinsèques des protéines et les profils nutritionnels des trois souches de Brassica carinata jaune et brun, comparativement à celles de graines de canola comme référence. Les résultats indiquent que les souches de graines de moutarde avaient des valeurs nutritionnelles et des absorbance IR dans la région spectrale des protéines (ca. 1720–1482 cm1) différentes. La comparaison entre les graines de B. carinata jaune et brun indique que les premières avaient une teneur moindre en protéines brutes insolubles dans un détergent acide (PBIDA; P = 0,002), une fraction moindre de protéines non dégradables (PC; P = 0,002), une fraction dégradable (D) (P = 0,004) et une teneur en protéines absorbées vraie dans le petit intestin plus importantes (DVE; P = 0,02), ainsi qu’une FMV (feed milk value) (FMV; P = 0,02) plus importante. Les paramètres pour les graines de canola brun (Brassica napus L.) ne correspondaient pas non plus très bien à ceux des graines de B. carinata. Les études par IRTF ont mis en évidence des différences significatives dans la hauteur du pic d’amide II des protéines, la région du pic de l’amide I des protéines et la hauteur des feuillets β pour les différentes souches de B. carinata. Toutefois, des analyses spectrales à plusieurs variables ont mis en évidence une similarité de la structure en protéines de ces quatre sortes de graines oléagineuses. Les corrélations relativement faibles indiquées par la présente étude impliquent que la taille limitée de l’échantillon et la gamme étroite de la variation biologique et spectrale pourraient être des réponses pour expliquer la faible relation entre le profil chimique et les données spectrales dans l’IR moyen. D’autres études avec des échantillons de taille suffisante et avec une gamme large et diversifiée de propriétés nutritionnelles sont nécessaires pour illustrer la relation réelle entre les données spectroscopiques et les profils nutritionnels des graines oléagineuses.

Date de modification :