Pigs fed Camelina meal increase hepatic gene expression of cytochrome 8b1, aldehyde dehydrogenase, and thiosulfate transferase.

Meadus, W.J., Duff, P., McDonal, T., et Caine, W.R. (2014). « Pigs fed Camelina meal increase hepatic gene expression of cytochrome 8b1, aldehyde dehydrogenase, and thiosulfate transferase. », Journal of Animal Science and Biotechnology, 5(1: Article 1), p. 1-15. doi : 10.1186/2049-1891-5-1  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La caméline (Camelina sativa) est une plante oléagineuse qui peut être cultivée sur des terres peu productives. L’huile des graines de caméline est riche en acides gras oméga-3 (> 35 %) et en gamma-tocophérol, mais elle contient aussi des concentrations élevées d’acide érucique et de glucosinolates. Nous avons ajouté du tourteau de caméline, sous-produit obtenu après extraction de l’huile, à raison de 3,7 % et 7,4 %, aux rations de soja données à des porcs sevrés, de l’âge de 28 jours à l’âge de 56 jours. Le tourteau de caméline a entraîné une amélioration de l’indice de conversion alimentaire, mais a aussi causé une augmentation significative du poids du foie des porcs. Nous avons soumis les foies à une analyse de l’expression génique, au moyen de puces à ADN conçues pour une analyse intrapsécifique, et avons observé une hausse de la production de certaines enzymes intervenant aux phases 1 et 2 du métabolisme des médicaments. Nous avons confirmé par PCR en temps réel qu’il s’agissait des versions porcines de ces enzymes. Nous avons observé une stimulation considérable des gènes codant le cytochrome 8b1 (CYP8B1), l’aldéhyde-déshydrogénase 2 (Aldh2) et la thiosulfate-transférase (TST). La stimulation conjointe de ces gènes semble indiquer que l’isothiocyanate de méthylsulfinyl-décyle, métabolite des glucosinolates de la caméline, est le principal agent xénobiotique de cette plante et cause une hausse du métabolisme hépatique et du poids du foie chez le porc.

Date de modification :