Increasing the viscosity of oat β-glucan solutions by reducing solution volume does not reduce glycemic responses.

Kwong, M.G.Y., Wolever, T.M.S., Brummer, Y., et Tosh, S.M. (2013). « Increasing the viscosity of oat β-glucan solutions by reducing solution volume does not reduce glycemic responses. », British Journal of Nutrition, 110(8), p. 1465-1471. doi : 10.1017/S000711451300069X  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Lorsque le (1 → 3)(1 → 4)-β-D-glucane, une fibre soluble, est administré sous forme de solution, il atténue la réponse glycémique postprandiale. Cet effet atténuateur est renforcé quand la viscosité de la solution augmente, en raison de l’augmentation de la quantité de β-glucane ou de sa masse moléculaire (MM). Nous avons fait varier le volume de la solution pour en modifier la viscosité, sans changer la quantité ni la MM du β-glucane, pour examiner l’effet de cette variation sur la réponse glycémique. En tout, quinze personnes en bonne santé ont reçu l’un des six traitements suivants : 50 g de glucose, avec ou sans 4 g de β-glucane de MM élevée (580 000 g/mol) ou de MM faible (145 000 g/mol), dans un volume de 250 ou de 600 mL. Nous avons mesuré la concentration de glucose plasmatique postprandiale à différents moments pendant 2 heures ainsi que la réponse glycémique maximale et l’aire incrémentale sous la courbe (AIC) de la réponse glycémique. Les personnes participant à l’expérience ont aussi servi de témoin. Nous avons mesuré les caractéristiques physico-chimiques des boissons et déterminé leur relation avec la réponse glycémique observée. La boisson contenant le β-glucane de masse moléculaire élevée était plus visqueuse et a permis de réduire davantage (P< 0,05) la réponse glycémique maximale que la boisson au glucose contenant le β-glucane de faible MM. Dans les boissons contenant des β‑glucanes de même masse moléculaire, la viscosité variait d’un facteur de neuf entre le volume de 250 mL et celui de 600 mL, sans qu’on ne constate de variation dans la réponse glycémique maximale (P>0,05). Nous n’avons relevé aucune différence dans l’AIC en fonction de la boisson (P= 0,147). La variation de la viscosité de la boisson résultant de la modification de la MM du β‑glucane a influé sur la réponse glycémique. Cependant, même si la viscosité variait en fonction du volume de la boisson, ce type de variation n’a pas eu d’effet sur la réponse glycémique. Par conséquent, sur le plan de la réponse glycémique, la quantité de β-glucane et sa MM sont les principaux paramètres de l’optimisation de la bioactivité des solutions de β-glucane.

Date de modification :