The effect of land management changes and nutrient runoff capture on water quality and farm and watershed economics.

Khakbazan, M., Hamilton, C., et Yarotski, J.B. (2013). « The effect of land management changes and nutrient runoff capture on water quality and farm and watershed economics. », publié dedans Online AgEcon Search Journal, Research in Agriculture and Applied Economics, 18.

Résumé

Les pratiques de gestion bénéfiques (PGB) contribuent à réduire les effets des activités agricoles sur l’environnement et procurent des avantages, dans les exploitations agricoles et à l’extérieur, notamment sur le plan de la rentabilité, de la qualité de l’eau utilisée à des fins domestiques ou récréatives et de la santé des écosystèmes aquatiques. L’adoption de PGB dépend de la volonté des producteurs à les mettre en œuvre et de leur capacité à les financer. En 2004, le projet d’Évaluation des pratiques de gestion bénéfiques à l’échelle des bassins hydrographiques (EPBH) a été entrepris, sous l’égide d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC). Le but visé était d’étudier les problèmes touchant la qualité de l’eau ainsi que les aspects économiques liés à la production agricole. Dans le cadre du projet, on a mis en œuvre des PGB dans neuf bassins hydrographiques à l’échelle du Canada afin de déterminer leur incidence sur la qualité de l’eau en termes de nutriments, de pathogènes, de sédiments et d’économie agricole. Le bassin du ruisseau Tobacco Sud, dans le sud du Manitoba, était l’un des neuf bassins sélectionnés. On y a étudié plusieurs PGB, dont des changements dans la gestion des terres et l’aménagement de petits barrages et d’étangs de retenue visant à empêcher les eaux de ruissellement d’enclos de bovins d’aboutir dans les cours d’eau. L’objectif du volet économique de l’EPBH pour le bassin du ruisseau Tobacco Sud était d’évaluer les coûts pour les exploitations agricoles et de déterminer les avantages possibles, à l’échelle des exploitations et au delà, liés à l’adoption des PGB sélectionnées. Selon les résultats obtenus, certaines PGB contribuent de manière positive à la situation économique et au rendement financier des exploitations agricoles, alors que les bénéfices découlant d’autres PGB ne suffisent pas à compenser les coûts engagés. Certains avantages attribuables à l’adoption de PGB ont aussi été constatés à l’extérieur des exploitations agricoles. Une combinaison de résultats expérimentaux et de résultats obtenus par modélisation a montré que le travail réduit du sol procurait des avantages appréciables aux producteurs. Dans le cas de l’aménagement de petits barrages et d’étangs de retenue, on a déterminé que, compte tenu de la valeur actuelle nette calculée uniquement en fonction de la réduction des dommages dus aux inondations, la période de récupération financière de cette PGB pouvait être inférieure à 35 ans. D’autres avantages potentiels importants, associés à l’irrigation, au piégeage des sédiments et des nutriments et aux activités récréatives, ont également été relevés. Dans le cas de l’affectation de terres à des cultures fourragères, l’économie liée à l’inclusion de ces cultures dans la rotation servant aux cultures annuelles n’a pas suffi à compenser le manque à gagner lié au revenu net qui aurait été généré par les cultures annuelles remplacées. De la même manière, les bénéfices pour l’exploitation agricole liés à l’étang de retenue des eaux de ruissellement de la zone de confinement hivernal de bovins située en amont n’ont pas suffi à justifier les coûts d’aménagement engagés, malgré une baisse significative du transport de nutriments, de sédiments et de pathogènes (avantages hors-exploitation agricole). L’étude du bassin du ruisseau Tobacco Sud a permis de fournir aux producteurs, aux instances gouvernementales et aux différents groupes du bassin hydrographique des données crédibles pouvant servir à promouvoir l’adoption et le maintien des PGB.

Date de modification :