Extreme diversification of the mating type–high-mobility group (MATA -HMG) gene family in a plant-associated arbuscular mycorrhizal fungus

Riley, R., Charron, P., Idnurm, A., Farinelli, L., Dalpé, Y., Martin, F., et Corradi, N. (2014). « Extreme diversification of the mating type–high-mobility group (MATA -HMG) gene family in a plant-associated arbuscular mycorrhizal fungus », New Phytologist, 201(1), p. 254-268. doi : 10.1111/nph.12462  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

• Les champignons mycorhiziens à arbuscules (CMA) sont d’importants symbiontes des plantes et ont longtemps été considérés comme des anomalies de l’évolution, parce qu’ils semblent être depuis longtemps dépourvus de sexualité. Cependant, des recherches récentes dans les séquences d’ADN disponibles ont remis en question cette idée, en révélant la présence, chez les CMA, d’homologues des gènes MATA-HMG déterminant le type sexuel et de divers gènes jouant un rôle central dans la méiose. • Pour mieux comprendre la sexualité potentielle des CMA, nous avons cherché des homologues des gènes MATA-HMG dans le transcriptome de trois isolats de CMA, puis nous avons étudié leur trajectoire fonctionnelle et évolutive chez des souches divergentes du Rhizophagus irregularis, au moyen d’analyses PCR classique et quantitative. • Ces analyses ont révélé la présence d’au moins 76 homologues de gènes MATA-HMG chez ces isolats du R. irregularis. Aucun de ces homologues n’était entouré de gènes généralement situés à proximité d’autres locus dont on sait qu’ils déterminent le type sexuel chez les champignons, mais nous signalons ici la présence, chez le R. irregularis, d’une région longue de 9 kb renfermant en tout quatre gènes MATA-HMG répétés en tandem, ce qui semble indiquer que cette espèce de CMA pourrait présenter une grande diversité intragénomique. • La présente étude soulève des questions particulièrement intéressantes sur l’évolution du génome du R. irregularis et ouvre la voie à une compréhension de la sexualité cryptique potentielle de ces champignons.

Date de modification :