Effect of palmitoylated alginate microencapsulation on viability of Bifidobacterium longum during freeze-drying

Amine, K.M., Champagne, C.P., Salmieri, S., Britten, M., St-Gelais, D., Fustier, P., et Lacroix, M. (2014). « Effect of palmitoylated alginate microencapsulation on viability of Bifidobacterium longum during freeze-drying », Food Science & Technology (London), 56(1), p. 111-117. doi : 10.1016/j.lwt.2013.11.003  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans les travaux présentés ici, nous avons étudié la viabilité du Bifidobacterium longum 15708 microencapsulé produit par extrusion et par vaporisation. Comme matrice d’immobilisation, nous avons utilisé de l’alginate natif (AN) et de l’alginate O-palmitoylé (AP). Nous avons caractérisé les billes produites par extrusion pour déterminer le rendement d’encapsulation. Le rendement était supérieur (67 %) avec les bactéries immobilisées dans 3 % d’AP. Nous avons aussi étudié les effets de la cryodessication sur la viabilité des B. longum immobilisés. Les résultats indiquent que la viabilité des bactéries est meilleure dans les microbilles produites par vaporisation, la perte de viabilité après 24 heures étant de 2 log dans leur cas, tandis que dans celui des billes produites par extrusion et des cellules libres, la perte était de 2,9 et 2,75 log respectivement. Aucune différence significative (P > 0,05) n’a été constatée entre l’AN et l’AP. À l’examen des billes au microscope électronique à balayage, nous avons constaté leur structure globuleuse et confirmé les différences d’aspect (porosité, teneur en acides gras) entre les alginates; quant à la vaporisation, elle a permis de réduire de 1/10 la granulométrie des billes. Ces résultats indiquent que plusieurs éléments, comme la grosseur des billes, la concentration d’alginate et la fonctionalisation du polymère peuvent être exploités pour assurer la viabilité des probiotiques.

Date de modification :