A nitrogen responsive gene affects virulence in Fusarium graminearum.

Walkowiak, S. et Subramaniam, R. (2014). « A nitrogen responsive gene affects virulence in Fusarium graminearum. », Canadian Journal of Plant Pathology, 36(2), p. 224-234. doi : 10.1080/07060661.2014.905495  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les nouveaux modèles indiquent que la disponibilité de l’azote est un important déclencheur environnemental quant à l’induction de la virulence chez les champignons pathogènes. Cette étude a exploré les patrons de l’expression génique du gène FGSG_03881 réceptif à l’azote et son rôle quant à la virulence et à la production de toxine chez Fusarium graminearum. À l’aide de la fusion transcriptionnelle pFGSG_03881::GFP, nous avons montré que le gène FGSG_03881 affiche des profils d’expression différentielle dans 22 composés azotés différents. Étant donné que, dans ces conditions, les modes de croissance du champignon changent également, une équation mathématique a été dérivée afin de normaliser la croissance du champignon et l’expression du gène FGSG_03881. Nous avons établi que l’expression génique de FGSG_03881 s’accroissait dans les sources non préférentielles d’azote et décroissait dans les sources préférentielles comme la glutamine. De plus, nous avons déterminé que ce gène n’est ni lié à la biosynthèse de la mycotoxine DON ni régulé par le régulateur global Tri6. La disruption génique de FGSG_03881 a également provoqué un accroissement de l’infection et des symptômes de la maladie chez le blé. Cumulativement, nous suggérons que le gène FGSG_03881 est réceptif à la disponibilité de l’azote et qu’il influence la virulence chez F. graminearum.

Date de modification :