Comprehensive Nitrogen Budgets for Corn and Soybean Fields Under Controlled Tile Drainage for Wetter and Drier Cropping Seasons.

Sunohara, M., Craiovan, E., Topp, E., Gottschall, N., Drury, C.F., et Lapen, D.R. (2014). « Comprehensive Nitrogen Budgets for Corn and Soybean Fields Under Controlled Tile Drainage for Wetter and Drier Cropping Seasons. », Journal of Environmental Quality, 43(2), p. 617-630. doi : 10.2134/jeq2013.04.0117  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Un lien a été établi entre la présence de charges en N excessives dans les eaux de drainage souterrain et la dégradation de la qualité de l’eau. Le drainage souterrain contrôlé peut permettre une diminution des pertes de N par les canalisations souterraines et une amélioration du rendement des cultures. Toutefois, même si cette technique peut réduire les pertes de N par les canalisations souterraines, elle peut aussi accroître les pertes de N par d’autres voies. Nous avons réalisé une étude pluriannuelle pour comparer les diverses pertes de N de champs à drainage non contrôlé et à drainage contrôlé, en tenant compte des principaux intrants et extrants en N durant la saison de culture. Ces champs étaient situés dans l’est de l’Ontario, au Canada, et servaient à des systèmes de production maïs (Zea mays L.) – soja (Glycine max (L.) Merr.). Tant pour le maïs que pour le soja, nous avons observé des émissions prévues de N gazeux et des pertes de N par infiltration latérale plus élevées dans le cas des champs à drainage contrôlé que dans celui des champs à drainage non contrôlé. Cependant, les pertes souterraines de N étaient significativement moins élevées dans le cas du drainage contrôlé que dans celui du drainage non contrôlé. Les changements de la teneur en N résiduel du sol étaient essentiellement équivalents pour les deux régimes de drainage, alors que les termes résiduels du bilan massique étaient systématiquement négatifs (légèrement plus négatifs dans le cas du drainage contrôlé). Nous avons observé une augmentation du prélèvement de N par les plantes avec le drainage contrôlé, ce qui a probablement entraîné une hausse du rendement grainier du maïs et du soja. La présente étude montre que l’utilisation d’un système de drainage souterrain contrôlé réduit les pertes de N par les canalisations souterraines et améliore le rendement des cultures, mais que ce type de système pourrait causer une hausse des pertes de N par émission gazeuse et par infiltration dans les eaux souterraines.

Date de modification :