Effect of supplementing different oils: linseed, sunflower and soybean, on animal performance, carcass characteristics, meat quality and fatty acid profile of veal from "Rubia Gallega" calves.

González, L., Moreno, T., Bispo, E., Dugan, M.E.R, et Franco, D. (2014). « Effect of supplementing different oils: linseed, sunflower and soybean, on animal performance, carcass characteristics, meat quality and fatty acid profile of veal from "Rubia Gallega" calves. », Meat Science, 96(2), p. 829-836. doi : 10.1016/j.meatsci.2013.09.027  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons comparé la composition en acides gras (AG) du longisimus dorsi (LD) et du gras sous-cutané (GSC) de veaux Rubia Gallega (RG) recevant trois sources alimentaires d’huile : lin (HL), tournesol (HT) ou soja (HS). L’huile a été ajoutée à raison de 4,5 % à un concentré commercial, et aucune différence n’a été constatée sur la performance des animaux, les caractéristiques de la carcasse ou la qualité de la viande selon les rations. Les acides gras n-3 polyinsaturés (AGPI) ont augmenté dans le LD et GSC des veaux qui avaient reçu l’huile de lin (P < 0.001). Les profils d’AG trans(t) étaient dominés par des AG t11-18:1, sauf chez les veaux qui avaient reçu l’huile de tournesol, où la quantité d’AG ∑ t6- à t10-18:1 dépassait la quantité de t11-18:1, le rapport (∑ t6-à t10-18:1)/ t11-18:11 le plus élevé ayant été observé dans le LD (P < 0,05). Dans l’ensemble, on peut considérer les changements dans les AGPI n-3 et les AG t18:1 des animaux ayant reçu l’huile de lin et l’huile de tournesol comme favorables pour la santé humaine, mais sur le plan quantitatif, il était clair que la plupart des AGPI alimentaires étaient complètement biohydrogénés. L’inhibition de la biohydrogénation des AGPI serait une étape importante dans l’amélioration de la composition en AG chez les bovins RG.

Date de modification :