Compressive forces and harvest time effects on sugars and juice extracted from sweet pearl millet and sweet sorghum.

Crépeau, M., Khelifi, M., Vanasse, A., Séguin, P., et Tremblay, G.F. (2013). « Compressive forces and harvest time effects on sugars and juice extracted from sweet pearl millet and sweet sorghum. », Transactions of the ASABE, 56(5), p. 1665-1671. doi : 10.13031/trans.56.10271  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Au Canada, le bioéthanol est principalement produit à partir du maïs ou du blé. D’autres espèces qui demandent peu d’engrais et d’eau, comme le sorgho à sucre et le millet perlé sucré, ont fait l’objet d’études dans la province de Québec, au Canada. La présente étude visait à étudier les effets de la force de compression utilisée et du moment de la récolte sur la quantité et la teneur en sucres du jus extrait de biomasse finement hachée de millet perlé sucré et de sorgho à sucre. Des essais faisant appel à un type de presse à vis particulier et portant sur les deux espèces ont été réalisés à deux sites expérimentaux. Deux moments de récolte différents et trois forces de compression ont été utilisés. Les résultats obtenus ont montré qu’une force de compression entre 310 et 379 kPa était adéquate pour l’extraction du jus. Dans l’ensemble, on a pu extraire jusqu’à 632 mL de jus kg­1 de biomasse de sorgho à sucre, comparativement à 509 mL kg­1 de biomasse de millet perlé sucré. La presse à vis a permis d’extraire 63,3 % et 74,9 % de l’humidité contenue dans la biomasse de millet perlé sucré et dans la biomasse de sorgho à sucre, respectivement. La force de compression utilisée n’a pas eu d’incidence sur la teneur en sucres des deux types de jus. Le jus extrait au moyen de la presse à vis contenait cependant de grandes quantités de résidus indésirables. À l’un des deux sites expérimentaux, la teneur en sucres du jus a été plus importante lorsque la biomasse était récoltée et compressée en après-midi. Le moment de la récolte n’a toutefois pas eu d’effet sur l’extraction du jus à l’un ou l’autre des sites. Le jus extrait du sorgho à sucre avait une teneur en sucres significativement plus élevée que le jus du millet perlé sucré, et contenait plus de sucrose que de glucose et de fructose. La présente étude montre que le sorgho à sucre et le millet perlé sucré sont de bonnes sources de sucres fermentescibles. Il faudra cependant réaliser d’autres études pour établir avec plus de précision les procédés à utiliser pour la récolte et l’extraction du jus.

Date de modification :