Inter-population variations in behavioral syndromes of a jumping spider from insecticide-treated and Insecticide-free orchards.

Royauté, R., Buddle, C.M., et Vincent, C. (2014). « Inter-population variations in behavioral syndromes of a jumping spider from insecticide-treated and Insecticide-free orchards. », Ethology, 120(2), p. 127-139. doi : 10.1111/eth.12185  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les fluctuations des conditions environnementales peuvent induire des syndromes comportementaux (tendances comportementales corrélées). Il est donc particulièrement utile de comprendre les facteurs modulant la covariation des attributs comportementaux chez les espèces soumises à des changements environnementaux. Nous avons examiné comment les syndromes comportementaux variaient aux extrémités d’un gradient de perturbations anthropiques chez l’araignée sauteuse Eris militaris (Araneae: Salticidae) en utilisant comme système modèle deux vergers du sud du Québec présentant une historique de traitements insecticides différente (verger traité vs non traité). Nous avons évalué l’activité, l’agressivité, la témérité et la voracité des araignées en présence de conditions normalisées et comparé la structure des syndromes comportementaux chez les deux populations à l’aide de modèles multiréponses par approche bayésienne et par modélisation par équation structurelle. Cette analyse a fait ressortir des différences significatives entre les deux populations. Nous avons observé des signes de syndrome incluant tous les attributs mesurés chez la population du verger non traité, mais uniquement l’agressivité, la témérité et la voracité chez la population du verger traité. Chez la population du verger non traité, les individus les plus actifs et les plus voraces ont fait preuve d’une témérité et d’une agressivité réduites, tandis que chez la population du verger traité, les individus les plus agressifs et les plus voraces se sont montrés les moins téméraires. Cette recherche constitue une première étape dans l’étude de l’impact des perturbations anthropiques sur les syndromes comportementaux et démontre que les applications d’insecticides peuvent avoir un impact sur les syndromes comportementaux.

Date de modification :