Bioavailability of encapsulated resveratrol into nanoemulsion-based delivery systems.

Sessa, M., Balestrieri, M.L., Ferrari, G., Servillo, L., Castaldo, D., D'Onofrio, N., Donsì, F., et Tsao, R. (2014). « Bioavailability of encapsulated resveratrol into nanoemulsion-based delivery systems. », Food Chemistry, 147, p. 42-50. doi : 10.1016/j.foodchem.2013.09.088  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons développé différents systèmes de libération basés sur des nanoémulsions d’huile dans de l’eau afin d’optimiser la biodisponibilité du resvératrol encapsulé lors d’une administration orale potentielle. Des formulations blanches, sans resvératrol, n’avaient aucun effet négatif sur la viabilité des cellules ou la structure cytosquelettique de cellules Caco-2 (épreuve de viabilité XTT et microscopie confocale). Toutes les nanoémulsions ont ensuite été évaluées en se basant sur des tests de perméabilité réalisés sur des cellules Caco-2. Ces tests ont montré que les formulations les plus efficaces étaient des nanoémulsions à base de lécithine, qui permettaient le transport du resvératrol au travers des monocouches cellulaires dans des temps caractéristiques plus courts (1–6 h) que ceux requis pour leur métabolisation (3–12 h), permettant ainsi la préservation de l’intégrité des gouttelettes d’émulsion et donc une meilleure protection des molécules de resvératrol. Des études de spectroscopie de fluorescence ont permis de confirmer que le resvératrol était encapsulé dans le cœur des nanoémulsions, ce qui fournit une protection contre la dégradation chimique. De plus, les systèmes développés nous ont aussi permis de montrer la capacité des nanoémulsions à libérer progressivement le resvératrol des sacs de dialyse comparativement au composé non encapsulé.

Date de modification :