Elucidation of structural difference in theaflavins for modulation of starch digestion.

Miao, M., Jiang, H., Jiang, B., Li, Y., Cui, S.W., et Jin, Z. (2013). « Elucidation of structural difference in theaflavins for modulation of starch digestion. », Journal of Functional Foods, 5(4), p. 2024-2029. doi : 10.1016/j.jff.2013.09.021  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons étudié la relation entre la structure de théaflavines et leur activité contre l’α-amylase pancréatique humaine au moyen de méthodes in vitro et in silico. La CI50 et l’énergie totale ont montré que les effets inhibiteurs des théaflavines suivent l’ordre suivant : théaflavine 3,3’ di O gallate > théaflavine-3’-O-gallate > théaflavine-3-O-gallate > théaflavine. L’activité inhibitrice dépendait des groupes hydroxyles et des entités galloyliques des théaflavines pour interagir avec les résidus catalytiques du site actif de l’α-amylase grâce à des liaisons hydrogènes et des interactions π–π (aromatique–aromatique). La théaflavine galloylée avait une affinité de liaison plus importante avec l’α amylase que celle de la théaflavine non galloylée. La présente étude a montré que les théaflavines pourraient agir comme inhibiteurs enzymatiques naturels avec des bénéfices potentiels pour la santé, ce qui fournit une base pour la conception de nouveaux aliments fonctionnels pour un contrôle efficace de la digestion de l’amidon et des niveaux postprandiaux de glucose.

Date de modification :