Daily non-soy legume consumption reverses vascular impairment due to peripheral artery disease.

Zahradka, P., Wright, B., Weighell, W., Blewett, H.J., Baldwin, A., O, K., Guzman, R.P., et Taylor, C.G. (2013). « Daily non-soy legume consumption reverses vascular impairment due to peripheral artery disease. », Atherosclerosis, 230(2), p. 310-314. doi : 10.1016/j.atherosclerosis.2013.07.048  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Objectif : La maladie vasculaire périphérique résulte de la diminution de la circulation sanguine dans les membres à cause de l’athérosclérose, c’est-à-dire de la présence de plaques dans les vaisseaux. Dans les publications, on signale que les isoflavones isolées de la fève soja réduisent la rigidité artérielle, une composante de l’athérosclérose. Dans les travaux décrits ici, nous avons étudié l’effet de la consommation de légumineuses entières (autres que le soja) sur la fonction artérielle chez des personnes atteintes de la maladie vasculaire périphérique. Méthode : Dans notre expérience, 26 personnes atteintes de la maladie vasculaire périphérique ont consommé chaque jour ½ tasse de légumineuses cuites (haricots, pois, lentilles, pois chiches) pendant 8 semaines. Nous avons mesuré les facteurs circulants et la fonction vasculaire au début et à la fin de l’expérience et comparé les valeurs obtenues. Résultats : Nous n’avons décelé aucun changement des valeurs par rapport aux mesures initiales pour la plupart des paramètres. Le cholestérol total et le cholestérol LDL ont diminué de 5,0 % et 8,7 %, respectivement. L’indice tibio-brachial (ITB) a augmenté de 5,5 %. Aucune corrélation n’a été mise en évidence entre les changements de l’ITB et de la concentration de cholestérol LDL. Les marqueurs sériques de dysfonction endothéliale et d’inflammation n’ont pas changé, mais la concentration d’acyl-carnitine à chaîne courte a baissé dans une mesure considérable. Conclusions : Une alimentation riche en légumineuses peut entraîner des améliorations importantes de la fonction artérielle et de la concentration de cholestérol sérique en l’absence de changements de la masse corporelle ou de la tension artérielle, mais il n’y a pas de lien entre l’amélioration de la fonction vasculaire et celle de la concentration des lipides sériques. Les résultats favorables de cette intervention alimentaire n’ont pu être expliqués par des marqueurs biologiques de la fonction endothéliale et de l’inflammation, mais le changement de la concentration d’acyl-carnitine dénote une amélioration du métabolisme des muscles squelettiques attribuable à l’amélioration de l’irrigation des tissus.

Date de modification :