Flaxseed fed pork: N-3 Fatty acid enrichment and contribution to dietary recommendations.

Turner, T.D., Mapiye, C., Aalhus, J.L., Beaulieu, A.D., Patience, J.F., Zijlstra, R.T., et Dugan, M.E.R (2014). « Flaxseed fed pork: N-3 Fatty acid enrichment and contribution to dietary recommendations. », Meat Science, 96(1), p. 541-547. doi : 10.1016/j.meatsci.2013.08.021  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Si l’on ne considère que le longissimus, on sous-estime la possibilité d’accroître l’apport d’acides gras (AG) n‑3 que peuvent procurer les graines de lin chez le porc, puisque c’est une combinaison de tissus musculaire et adipeux qui est consommée. Nous avons mesuré la teneur en AG des coupes primaires de la longe, de l’épaule et du soc (muscle maigre avec l’épimysium [M], M plus le gras interstitiel [MI] et MI plus 5mm de gras dorsal [MID]) chez des porcs qui avaient reçu, pendant 11 semaines, 0 %, 5 % et 10 % de graines de lin dans leur ration. La teneur en AG n‑3 nécessaire à une allégation d’enrichissement au Canada (300 mg/portion de 100 g) était dépassée dans le muscle maigre avec l’épimysium de toutes les coupes primaires des animaux qui avaient reçu une ration à laquelle on avait ajouté 5 % de graines de lin : la teneur en AG n‑3 y était 4 fois plus élevée que chez les témoins (P < 0,001). De plus, quand on incluait la teneur en AG n‑3 des tissus adipeux connexes, la teneur totale en AG n‑3 était encore plus élevée (P < 0,001). L’augmentation de la concentration de graine de lin dans l’alimentation et la prise en compte des tissus adipeux dans la mesure de la teneur en AG n‑3 donne une valeur accrue de la teneur en AG n‑3 totaux à chaîne longue (P < 0,05), notamment les 20:5n‑3 et les 22:5n‑3. Les porcs nourris avec des graines de lin ont une viande enrichie en AG n‑3 qui peut contribuer de façon importante à l’apport en AG n‑3 à chaîne longue, notamment chez les populations qui consomment habituellement peu de poissons et de fruits de mer.

Date de modification :