Construction of a genetic linkage map and QTL analysis of erucic acid content and glucosinolate components in yellow mustard (Sinapis alba L.)

Javidfar, F. et Cheng, B.F. (2013). « Construction of a genetic linkage map and QTL analysis of erucic acid content and glucosinolate components in yellow mustard (Sinapis alba L.) », BMC Plant Biology, 13(142). doi : 10.1186/1471-2229-13-142  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Contexte La moutarde blanche (Sinapis alba L.) est une plante condimentaire importante dans le commerce des épices mondial. Or, la recherche de marqueurs moléculaires et la mise au point d’applications a été plus lente pour cette espèce que pour les Brassica oléagineux. Les polymorphismes de longueur d’intron (PLI) sont des marqueurs très polymorphes, co-dominants et économiques. En raison de leur applicabilité inter-spécifique, les PLI des Brassica et Arabidopsis peuvent servir à l’établissement de cartes de liaison et à l’analyse plus poussée des caractères agronomiques de la moutarde blanche au moyen de QTL. Résultats En tout chez la moutarde blanche, nous avons cartographié 250 PLI et 14 microsatellites (SSR) sur 12 groupes de liaison désignés Sal01 à Sal12. La carte que nous avons construite avait une longueur génétique totale de 890,4 cM, et l’intervalle moyen entre marqueurs était de 3,3 cM. Le QTL du contenu érucique était colocalisé avec le gène FAE1 (fatty acid elongase 1) dans le groupe Sal03. Le gène d’auto(in)compatibilité a été repéré dans le groupe Sal08. Le contenu en 4-hydroxy benzyle glucosinolate, en indolyle-3-méthyle glucosinolate et en 4-hydroxy-indolyl-3-méthyle glucosinolate était contrôlé par un important QTL, toujours situé dans le Sal02. Deux QTL, expliquant respectivement 20,4 % et 19,2 % de la variation totale du contenu en 2-hydroxy-3-butényle glucosinolate, ont été identifiés et repérés dans les groupes Sal02 et Sal11. L’analyse comparative de la synténie a révélé que la moutarde blanche est phylogénétiquement liée au Arabidopsis thaliana et a été le siège d’importants réarrangements chromosomiques durant la spéciation. Conclusions La carte de liaison produite avec les PLI et les microsatellites a été utilisée pour une analyse de QTL de caractères qualititatifs des graines de la moutarde blanche. Les marqueurs fortement liés aux gènes des différents glucosinolates serviront pour la sélection génétique assistée par marqueurs et le clonage positionnel. Les PLI et la carte de liaison sont des outils moléculaires utiles pour la sélection de la moutarde blanche.

Date de modification :