Uterine fluid proteins and egg quality characteristics for 2 commercial and 2 heritage laying hen lines in response to manipulation of dietary calcium and vitamin D3.

Kaur, R., Rathgeber, B.M., Thompson, K.L., et MacIsaac, J.L. (2013). « Uterine fluid proteins and egg quality characteristics for 2 commercial and 2 heritage laying hen lines in response to manipulation of dietary calcium and vitamin D3. », Poultry Science, 92(9), p. 2419-2432. doi : 10.3382/ps.2012-02983  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans les travaux présentés ici, nous avons évalué la qualité des œufs de 2 souches de poules pondeuses commerciales obtenues par sélection et de 2 lignées non sélectionnées dont la ration comportait différentes combinaisons de Ca et de vitamine D pour en étudier la relation avec le profil des protéines utérines et l’ultrastructure de la coquille. Les oiseaux étudiés ont été logés dans 24 cages (4 poules par cage), et chacune des races suivantes était représentée : Lohmann LSL- Lite, Lohmann Classic-Brown, Fayoumi et Light Sussex. Les différentes rations, 6 combinaisons de Ca et de vitamine D3 (3,35 %, 2 500 UI; 4,10 %, 2 500 UI [témoin]; 4,85 %, 2 500 UI; 3,35 %, 200 UI; 4,10 %, 200 UI; 4,85 %, 200 UI), ont été attribuées au hasard, chacune étant donnée aux poules de 4 cages, pour 2 périodes de traitement (de l’âge de 26 à 29 semaines, et de 56 à 59 semaines). Pour analyser les données, nous les avons été traitées suivant un plan en groupes subdivisés, une cage représentant un groupe, et chaque poule, un sous-groupe. Les caractéristiques qualitatives des œufs différaient (P < 0,0001) selon qu’il s’agissait d’une souche commerciale ou d’une souche patrimoniale. Les œufs de la Lohmann Brown avaient une coquille plus résistante et étaient d’une densité plus élevée que ceux des autres races. La baisse de la teneur en vitamine D3 de la ration a entraîné une diminution marquée de l’épaisseur de la coquille, tant chez les souches commerciales que chez les lignées patrimoniales. L’analyse du profil des protéines du liquide utérin par électrophorèse en gel en conditions dénaturantes (SDS-PAGE) a permis de constater que la concentration des protéines de 200, 150, 116 et ≤ 6,5 kDa a diminué avec l’âge (P < 0,05), tandis que celle des protéines de 80, 55, 52, 45, 42 et 28 kDa a augmenté. La bande des protéines de 36 et 52 kDa était moins intense chez les poules Fayoumi par comparaison aux autres races. À l’examen des caractéristiques ultrastructurales, nous avons constaté que les noyaux mamillaires de la coquille de la Lohmann Brown étaient aplatis et profondément découpés, et que des corps de type A et de type B se trouvaient entre les cônes mamillaires de la coquille de la Fayoumi et de la Lohmann Lite. La corrélation négative mise en évidence entre les caractéristiques ultrastructurales et la bande de la protéine utérine de 116 kDa, qui a diminué avec l’âge, pourrait nous aider à comprendre la baisse de la qualité de la coquille des œufs observée avec le vieillissement des poules.

Date de modification :