Recessive and dominant genes confer resistance to Colletotrichum truncatum in cultivated lentil.

Buchwaldt, L., Shaikh, R., Adam, J., Tullu, A.D., et Slinkard, A.E. (2013). « Recessive and dominant genes confer resistance to Colletotrichum truncatum in cultivated lentil. », Canadian Journal of Plant Pathology, 35(2), p. 222-231. doi : 10.1080/07060661.2013.768296  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L'anthracnose, causée par l'agent pathogène fongique Colletotrichum truncatum, est une des maladies qui causent le plus de dégâts chez la lentille dans l'Ouest canadien. Il y a deux races physiologiques de cet agent pathogène, Ct0 et Ct1, et des numéros de lentilles s'avèrent résistants à l'un ou à l'autre. Dans cette étude, nous avons examiné la génétique de la résistance à la race Ct1 chez le cultivar ‘Indianhead’ (République tchèque) et chez deux introductions : PI320937 (Allemagne) et PI345629 (de l'ex-Union soviétique). Des populations en ségrégation ont été générées à partir de croisements entre chaque lignée résistante et ‘Eston’, un cultivar réceptif à l’égard de la Ct1, et à partir de croisements de trois lignées résistantes pour déterminer l'allélisme génique. Les populations de F1, F2, BC1R et BC1S ont été évaluées par rapport à deux isolats, 91IH et 95B36, individuellement, les deux étant caractéristiques de la race Ct1, tandis que les populations de F3 ont été évaluées avec un isolat : 91IH. Les plants ont été cultivés dans des conditions contrôlées dans une chambre de culture et inoculés aux premiers stades de la floraison avec une suspension conidiale de C. truncatum. La gravité de la maladie a été évaluée 14 jours après inoculation et notée en fonction du nombre de lésions sur les liges principales, de la profondeur de la pénétration, des taux de mortalité des pousses ou du flétrissement des plants. Les analyses du khi-carré des ratios observés de ségrégation chez les plants résistants ou réceptifs dans chaque population ont révélé que la résistance est régie par deux gènes récessifs, ctr1 et ctr2, et trois gènes dominants étroitement liés: CtR3, CtR4 et CtR5. Les gènes de résistance ctr2CtR5 contenus dans PI345629 et CtR4 dans PI320937 ont été détectés par les deux isolats, tandis que les gènes ctr1 et CtR3, contenus dans ‘Indianhead’, ont été détectés par les isolats 91IH et 95B36, respectivement. Ces données montrent que la race Ct1 est constituée de différents génotypes qui, toutefois, ne peuvent être différenciés à l'aide des sept lignées résistantes de lentilles utilisées initialement pour caractériser les races Ct0 et Ct1. Une série de lignées de lentilles à résistance monogénique est nécessaire pour approfondir davantage la compréhension de la variabilité pathogénique chez C. truncatum.

Date de modification :