Influence of distiller’s grains and condensed tannins in the diet of feedlot cattle on biohydrogen production from cattle manure.

Gilroyed, B.H., Li, C.L., Reuter, T.R., Beauchemin, K.A., Hao, X., et McAllister, T.A. (2015). « Influence of distiller’s grains and condensed tannins in the diet of feedlot cattle on biohydrogen production from cattle manure. », International Journal of Hydrogen Energy, 40(18), p. 6050–6058. doi : 10.1016/j.ijhydene.2013.07.014  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Pour évaluer la production de biohydrogène attribuable au fumier des bovins qui reçoivent une ration contenant des drêches et solubles de distillerie séchés (DSDS) de maïs, nous avons étudié 4 types de fumier de bovins ayant reçu l’une des 4 rations suivantes (DSDS, % de la matière sèche) : 0, 20 (DG20), 40 (DG40) et 40 % plus 2,5 % de matière sèche alimentaire sous forme de concentré de tannins (DG40CT), et nous en avons évalué la production de biohydrogène par fermentation sombre. Nous avons évalué 4 fois chaque groupe de traitement en utilisant des biodigesteurs de 2 L à brassage continu à 55 °C pour des cultures discontinues avec une charge organique de 20 g L-1 de solides volatils, la fermentation se poursuivant en tout 4 jours. Chaque jour, nous avons prélevé des échantillons de gaz, pour mesurer la production d’hydrogène, et des échantillons de boues de fermentation, pour le dosage des acides gras volatils, de l’azote ammoniacal total et la mesure de la dégradation des solides volatils et de la concentration des ions solubles. Les animaux qui ont reçu les rations DG0 et DG40 ont produit le plus d’hydrogène, tandis que ceux qui ont reçu la ration DG40CT en ont produit le moins (P < 0,001). Comme les tannins ajoutés à la ration ont nui à la production de biohydrogène, l’ajout de ces substances pourrait avoir un effet défavorable sur la faisabilité économique de la digestion anaérobie du fumier.

Date de modification :