Volatilisation du NH3, concentration du sol en NH4+ et pH du sol suivant l’application d’urée en bandes incorporées à un taux croissant.

Rochette, P., Angers, D.A., Chantigny, M.H., Gasser, M.-O., MacDonald, J.D., Pelster, D.E., et Bertrand, N. (2013). « Volatilisation du NH3, concentration du sol en NH4+ et pH du sol suivant l’application d’urée en bandes incorporées à un taux croissant. », Canadian Journal of Soil Science, 93(2), p. 261-268. doi : 10.4141/cjss2012-095  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’application d’urée en bandes incorporées peut entraîner des émissions importantes d’ammoniac (NH3 ) suite à une augmentation locale de la concentration en ammonium (NH4+ ) et du pH du sol. Une expérience a été menée au champ pour déterminer l’impact du taux d’application de l’urée en bandes incorporées sur la volatilisation du NH3. L’urée a été appliquée en bandes à une profondeur de 5 cm dans un loam limoneux (pH=5.5) à des taux de 0, 6.1, 9.2, 13.3, 15.3 g N m-1. La volatilisation du NH3 (tunnels ventilé s), la concentration du sol en NH4+ et le pH du sol ont été mesuré s durant 25 d suivant l’application de l’urée. Les pertes d’azote par volatilisation ont augmenté exponentiellement en réponse à la hausse du taux d’application de l’urée jusqu’à 11.6% de l’azote apporté au taux d’application le plus élevé, indiquant qu’une fraction plus grande de l’azote de l’urée était perdue lorsque que le taux d’application était augmenté. Les pertes cumulées de N-NH3 ont été étroitement corrélées (R 2≥0.85) aux augmentations maximales de NH4+ et de pH du sol durant la période de mesure. L’influence combinée de ces deux facterus a probablement contribué à la non-linéarité de la réponse de la volatilisation au taux d’application de l’urée. Toutefois, l’augmentation rapide des pertes en NH3 quand le pH du sol a dépassé 7 suggère que le pH du sol a été le principal facteur responsible de la non-linéarité de la réponse de la volatilisation. Lorsque comparé s aux études précédentes, nos résultats suggèrent que la réponse des pertes de NH3 au taux d’application de l’urée est contrôlée par des facteurs similaires que l’urée soit appliquée en bandes incorporées ou épandue à la surface du sol.

Date de modification :