Soil Nutrients and Other Major Properties in Grassland Fertilized with Nitrogen and Phosphorus.

Messiga, A.J., Ziadi, N., Bélanger, G., et Morel, C. (2013). « Soil Nutrients and Other Major Properties in Grassland Fertilized with Nitrogen and Phosphorus. », Soil Science Society of America Journal, 77(2), p. 643-652. doi : 10.2136/sssaj2012.0178  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Il est essentiel de comprendre comment les nutriments se répartissent en fonction de la profondeur dans le sol pour améliorer les pratiques de fertilisation des prairies. L’étude a évalué la répartition du P, d’autres éléments et de certaines propriétés du sol dans les couches de sol de 0 à 5 cm et de 5 à 15 cm d’un champ de fléole des prés (Phleum pratense L.) établi en 1998 sur un loam graveleux et sableux et fertilisé au N au P durant plusieurs années. Les échantillons de sol ont été recueillis au printemps de 2010. Seize combinaisons de P (0, 15, 30 et 45 kg ha-1) sous forme de superphosphate triple et de N (0, 60, 120 et 180 kg ha-1) sous forme de nitrate d'ammonium calcique ont été épandues en nappe chaque année de 1999 à 2006, selon un dispositif en parcelles divisées (les doses de P en parcelles principales et les doses de N en sous parcelles). Trois indicateurs de la concentration de P dans le sol [P extractible à l’eau (C{SUB}P{/SUB}), P extractible à la solution Mehlich-3 (P{SUB}M{/SUB}3) et P extractible à l’oxalate (P{SUB}O{/SUB}x)] et le phosphore total (P{SUB}T{/SUB}) étaient plus élevés dans la couche 0-5 cm que dans la couche 5-15 cm. Plus la dose de fertilisation au P était forte, plus les différences dans les valeurs de C{SUB}P{/SUB}, de P{SUB}M{/SUB}3, de P{SUB}O{/SUB}x et de P{SUB}T{/SUB} entre les deux couches de sol étaient grandes. Les concentrations de Ca et de MG extractibles au NH4OAc étaient significativement plus élevées dans la couche 0-5 cm que dans la couche 5-15 cm. Plus la dose de fertilisation au N augmentait, plus la concentration de K extractible au NH4OAc diminuait significativement, davantage dans la couche 5-15 cm que dans la couche 0-5 cm. Le pH du sol a diminué et la concentration d’Al extractible à la solution Mehlich-3 a augmenté avec des doses croissantes de fertilisation au N, mais seulement dans la couche 0-5 cm. L’étude montre que la fertilisation au P de prairies durant plusieurs années peut accroître le P disponible dans la couche de sol de 0 à 5 cm, peut être en raison de l’absence de brassage du sol et de la faible mobilité du P. Nos résultats portent à croire que les changements dans les propriétés du sol causés par la fertilisation en N des prairies seraient plus importants dans la couche de sol de 0 à 5 cm.

Date de modification :