Persistence of the tricyclic antidepressant drugs amitriptyline and nortriptyline in agriculture soils.

Li, H., Sumarah, M.W., et Topp, E. (2013). « Persistence of the tricyclic antidepressant drugs amitriptyline and nortriptyline in agriculture soils. », Environmental Toxicology and Chemistry, 32(3), p. 509-516. doi : 10.1002/etc.2112  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L'amitriptyline et la nortriptyline sont des antidépresseurs tricycliques d'utilisation répandue qui ont été détectés dans des eaux usées, des eaux de ruissellement et des effluents d'usines de traitement des eaux usées. Ainsi, ces substances pourraient atteindre des terres agricoles par l'épandage de biosolides municipaux ou l'irrigation avec de l'eau recyclée. En l'absence de données sur leur devenir dans l'environnement, nous avons déterminé la persistance et les voies de dissipation d'amitriptyline radiomarquée dans trois sols agricoles variant beaucoup selon leur texture et leurs propriétés chimiques (loam, loam argileux et loam sablonneux). Nous avons ainsi ajouté de l'amitriptyline tritiée à des mésocosmes de laboratoire contenant ces sols, puis nous avons suivi le métabolisme du 3H extractible durant une incubation à 30 °C. La radioactivité totale extractible au solvant a diminué dans les trois sols, les temps de dissipation à 50 % (TD50) de la substance variant de 34,1 ± 3,2 (loam) à 85,3 ± 3,2 jours (sol sablonneux). La chromatographie liquide à haute performance avec détecteur à réseau de photodiodes et la spectrométrie de masse à temps de vol (CLHP-SM-TdV/UV) ont permis d'identifier la nortriptyline (N déméthyl-amitriptyline) et le N-oxyde d'amitriptyline comme les principaux produits de transformation dans les trois sols. L'ajout de biosolides municipaux liquides au sol loameux n'a eu aucun effet sur la dissipation de l'amitriptyline. Nous avons évalué la persistance de la nortriptyline dans le sol loameux selon la méthode CLHP-SM-TdV/UV : le TD50 de la nortriptyline s'est chiffré à 40,5  ± 3,2 jours. Environ 10 % de la nortriptyline ajoutée était convertie en produits hydroxylés au bout de 50 jours d'incubation. En résumé, l'amitriptyline a persisté dans les sols agricoles, et les principaux mécanismes de sa dissipation comprenaient la formation de résidus non extractibles et de divers produits de transformation, notamment la nortriptyline, un médicament psychoactif.

Date de modification :