Low input management strategies and mature conservation tillage systems: agronomic potential in a cool humid climate.

Légère, A., Vanasse, A., et Stevenson, F.C. (2013). « Low input management strategies and mature conservation tillage systems: agronomic potential in a cool humid climate. », Agronomy Journal, 105(3), p. 745-754. doi : 10.2134/agronj2012.0483  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La combinaison de systèmes de production à faibles intrants et de pratiques de conservation du sol pourrait s'avérer efficace pour les grandes cultures dans les conditions du nord-est de l'Amérique du Nord. Cette étude visait à comparer les effets de quatre systèmes de production (sans herbicide, HF; biologique, ORG; conventionnelle, CONV; culture tolérante aux herbicides, GM) appliqués à trois types de travail de sol sur 20 ans (charrue à versoirs, MP; chisel, CP; sans labour, NT) sur la biomasse des mauvaises herbes et la productivité de la culture pour une rotation de 4 ans orge (Hordeum vulgare L.) – trèfle rouge (Trifolium pratense L.) – maïs (Zea mays L.) – soja [Glycine max (L.) Merr.]. Le rendement en orge (4,5 Mg ha-1) et le rendement en trèfle rouge fourrager (deux coupes : 5,3 Mg ha-1) ont été semblables pour tous les traitements. Pour le maïs d'ensilage cultivé avec travail de sol MP et CP, le rendement avec les systèmes CONV et GM (15 Mg ha 1) a été de 25 % plus élevé qu'avec HF et ORG (11 Mg ha-1), tandis que les systèmes HF-NT et ORG-NT ont donné un rendement nul (cultures non récoltables). Le rendement en soya des systèmes HF-MP et ORG MP a été similaire à celui obtenu sous CONV et GM (2,4 Mg ha-1), tandis que sous les systèmes HF et ORG associés à CP et NT, le rendement obtenu a été de moitié inférieur ou moins que dans les autres traitements. Une forme de travail de sol primaire (CP ou MP) s'est avérée nécessaire pour le maïs et le soya afin d'obtenir un contrôle adéquat des mauvaises herbes et un rendement avec les systèmes ORG et HF. À mi saison, la proportion de la biomasse totale des mauvaises herbes était plus importante pour les systèmes HF et ORG associés à CP et NT et était bien corrélée avec le rendement en maïs (R2 = 0,74) et en soja (R2 = 0,84). La disponibilité des nutriments semblait adéquate pour le maïs cultivé après le trèfle rouge fixateur de N2 mais limitative sous NT et CP pour le soya succédant au maïs. En conclusion, une amélioration de la séquence de culture, de la fertilisation et de la gestion des mauvaises herbes est essentielle à l'adoption de pratiques aratoires antiérosives dans les systèmes à faibles intrants en climat froid et humide.

Date de modification :