Evaluation of a rapid protein analyzer as a research tool for lean beef composition: Effects of storage time and freezing.

Whitesell, T., Aalhus, J.L., Larsen, I.L., et Juárez, M. (2014). « Evaluation of a rapid protein analyzer as a research tool for lean beef composition: Effects of storage time and freezing. », Journal of Food Composition and Analysis, 33(1), p. 67-70. doi : 10.1016/j.jfca.2013.11.008  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L'analyseur de protéines Sprint Rapid Protein Analyzer (CEM Corporation) fait appel à une méthode novatrice pour établir la teneur en protéines. L'industrie laitière et l'industrie de la viande adoptent cette technologie, qui s'intègre facilement aux installations commerciales. Son application en tant qu'outil valide pour la recherche sur les viandes requiert toutefois une évaluation approfondie. En nous servant de la méthode Dumas comme référence, nous avons mis à l'essai l'analyseur Sprint afin d'évaluer l'exactitude, la précision et la répétabilité des mesures prises au moyen de l'appareil, selon différentes conditions d'entreposage et de manutention d'échantillons de muscles de bovins. Les échantillons analysés à l'aide de l'analyseur Sprint ont présenté un écart‑type relatif moyen intrajournalier de 0,812 % et un écart‑type relatif moyen interjournalier de 1,39 %. Dans le cas des échantillons entreposés à 4 °C pendant 24, 48 ou 72 h, l'écart-type relatif a varié entre 0,02 et 4,50 %. Pour les échantillons congelés à −35 et −80 °C pendant 2, 4, 6, 8, 10 et 12 mois, l'écart-type relatif moyen par rapport aux échantillons frais a été de 2,89 %. Il semble donc que la méthode Sprint, une fois l’étalonnage effectué de façon adéquate en fonction de la plage de valeurs, puisse convenir pour la détermination de la teneur en protéines dans le cadre de travaux de recherche sur la viande de bœuf maigre.

Date de modification :