Molecular phylogenetic relationships of the brown leaf rust fungi on wheat, rye and other grasses.

Liu, M., Szabo, L.J., Hambleton, S., Anikster, Y., et Kolmer, J.A. (2013). « Molecular phylogenetic relationships of the brown leaf rust fungi on wheat, rye and other grasses. », Plant Disease, 97(11), p. 1408-1417. doi : 10.1094/PDIS-02-13-0152-RE  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La classification des champignons responsables de la rouille des feuilles (complexe du Puccinia recondita et espèces apparentées) chez le blé (Triticum aestivum), le seigle (Secale cereale) et d’autres espèces de la famille des Poacées fait depuis longtemps l’objet de débats et d’incertitudes, en raison du peu de caractères morphologiques pouvant servir à cette classification et de la difficulté de réaliser des tests d’interfertilité. Toutefois, puisque ces agents pathogènes infectent des plantes cultivées de grande importance, il est essentiel d’établir entre les espèces des délimitations qui reflètent les lignées naturelles. Dans le cadre de la présente étude, nous avons réalisé des analyses phylogénétiques fondées sur les séquences d’ADN de la région de l’espaceur transcrit interne ribosomique et du gène du facteur d’élongation 1-α, en vue de clarifier la nomenclature de ce complexe d’espèces. Nous avons distingué trois lignées phylogénétiques parmi le complexe de champignons causant la rouille des feuilles chez le seigle (P. recondita sensu stricto), ce qui correspond aux classifications existantes fondées sur la teneur en ADN, la compatibilité sexuelle et la morphologie. Selon nos résultats, le P. triticina, champignon qui cause la rouille des feuilles chez le blé, et le P. persistens, espèce apparentée causant cette maladie chez l’Elymus repens et l’E. intermedia, forment un clade fortement étayé. Les spécimens prélevés chez d’autres espèces du genre Elymus ont été répartis entre six clades. En nous fondant sur les affinités phylogénétiques de neuf spécimens types et sur l’identité des hôtes écidiens correspondants, nous évaluons divers noms taxonomiques pouvant convenir à certaines lignées.

Date de modification :