Validation of rumination collars for beef cattle. Technical Note.

Goldhawk, C.A., Schwartzkopf-Genswein, K.S.G., et Beauchemin, K.A. (2013). « Validation of rumination collars for beef cattle. Technical Note. », Journal of Animal Science, 91(6), p. 2858-2862. doi : 10.2527/jas.2012-5908  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons mené deux études pour évaluer l’efficacité d’un système de surveillance sans fil (Hi‑Tag; SCR Engineers Ltd., Netanya, Israël) pour suivre la rumination chez des bovins de boucherie. Il s’agit d’un système acoustique qui traite les sons associés à la rumination et qui a déjà été utilisé pour surveiller la rumination chez de jeunes bovins laitiers de même que chez des adultes. La première étude, qui réunissait des bovins de boucherie en stabulation entravée, comprenait 72 observations faites chez 4 bovins recevant une ration de semi-finition à forte teneur en fourrages et 47 observations faites chez 3 bovins recevant une ration de finition à forte teneur en grains. La deuxième étude comprenait 44 observations faites chez 6 bovins de boucherie en parc d’engraissement à stabulation libre recevant une ration à forte teneur en fourrages. Chaque observation portait sur le temps de rumination estimé visuellement au cours d’une période de 2 heures par des observateurs qualifiés (corrélation inter-observateurs r = 0,97) et sur le temps de rumination déterminé par le système Hi‑Tag. La différence moyenne entre les temps de rumination était de 9,8 ± 18,7 min/2 h. Il n’y avait qu’une corrélation modérée entre les temps de rumination déterminés par le système Hi‑Tag et ceux obtenus par l’observation visuelle (r = 0,41, P < 0,001). La différence entre les temps de rumination observés de visu et ceux déterminés par le système Hi‑Tag n’était pas corrélée avec la position de la tête durant la période de 2 h (r = –0,02, P = 0,89). Les différences sur les plans physique et alimentaire entre les bovins laitiers et les bovins de boucherie pourraient avoir nui à l’exactitude du système Hi‑Tag chez les bovins de boucherie recevant des rations de finition et de semi-finition typiques. Il faudrait améliorer l’exactitude de ce système automatisé de surveillance avant que l’on puisse l’utiliser de façon fiable chez les bovins de boucherie.

Date de modification :