Effect of ramp configuration on easiness of handling, heart rate and behavior of near-market weight pigs at unloading.

Goumon, S., Faucitano, L., Bergeron, R., Crowe, T.G., Connor, M.L., et Gonyou, H.W. (2013). « Effect of ramp configuration on easiness of handling, heart rate and behavior of near-market weight pigs at unloading. », Journal of Animal Science, 91(8), p. 3889-3898. doi : 10.2527/jas.2012-6083  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons procédé à trois expériences sur la facilité de manipulation, le rythme cardiaque (RC) et le comportement au déchargement, de 280 porcs atteignant presque leur poids de marché. Nous avons utilisé un compartiment simulé pour vérifier l’effet de l’angle d’accès à la rampe (90°, 60°, 30° ou 0°), de la pente de la rampe (0°, 16°, 21° ou 26°) et de la présence d’une première marche de 20 cm dans le cas des rampes dont la pente était de 16° ou de 21°. Les éléments que nous avons surveillés étaient les suivants : rythme cardiaque (porcs et manipulateur), temps de déchargement, interventions du manipulateur et réactions des porcs. La première expérience a montré qu’un angle d’accès à la rampe de 90° a des effets néfastes sur la facilité de manipulation (P < 0,05) et le rythme cardiaque des porcs (P < 0,05) ainsi que sur leur comportement (P < 0,05). Les angles d’accès de 0° et de 30° ont semblé améliorer la facilité du déchargement, alors que l’angle de 60° a eu un effet intermédiaire. L’angle de 30° semblait préférable parce que les porcs hésitaient moins à descendre (P < 0,01) et avaient moins besoin de manipulation (P < 0,05) que lorsque l’angle d’accès à la rampe était de 0°. La deuxième expérience a révélé que l’utilisation d’une rampe horizontale (pente de 0°) permet un déchargement le plus aisé, tel qu’illustré par le nombre moindre d’hésitations (P < 0,001) et l’utilisation moins fréquente de palettes (P = 0,001) ou de commandes vocales (P < 0,001), comparativement aux autres traitements. Cependant, pour de nombreuses variables liées à la facilité de manipulation, les résultats obtenus avec la rampe horizontale ne différaient pas de ceux obtenus avec la rampe à 21°, ce qui peut s’expliquer par la différence entre la configuration des deux rampes. Les résultats montrent également que la rampe à la pente la plus abrupte est celle qui a eu les effets les plus nuisibles en termes d’hésitation, de mouvements de recul (P < 0,001) et de manipulation (contacts légers, tapes, poussées) des porcs (P < 0,05, pour tous ces éléments), de même qu’en ce qui concerne le temps nécessaire au déchargement (P < 0,01). Nous n’avons constaté aucune différence dans le rythme cardiaque des porcs (P < 0,05) et la facilité de manipulation des animaux (P < 0,05) sur les rampes dont la pente était de 26° ou de 16°, donnant à penser que la longueur de la rampe pourrait être un des facteurs nuisant au déchargement. Quant à la dernière expérience, les résultats ont indiqué que la présence d’une marche sur la rampe rend le déchargement plus exigeant, sur le plan physique, lorsque la pente est de 16° ou de 21°, et ce, tant pour le manipulateur (P < 0,001) que pour les porcs (P < 0,05) comme l’indiquent leurs rythmes cardiaques plus élevés. La plus grande difficulté de manipulation (P < 0,01), la réticence des porcs à avancer (P < 0,05) et l’augmentation du rythme cardiaque (P < 0,05) des animaux déplacés vers la rampe ayant une pente de 16° et une marche semblent indiquer que les porcs se sentent psychologiquement inaptes à emprunter une telle rampe. Quelques changements sur le plan de la conception de la rampe pourraient permettre d’améliorer l’efficacité de la manipulation des porcs et diminuer leur stress.

Date de modification :