Mammary gene expression and activity of antioxidant enzymes and oxidative indicators in the blood, milk, mammary tissue and ruminal fluid of dairy cows fed flax meal.

Schogor, A.L.B., Palin, M.-F., dos Santos, G.T.D., Benchaar, C., Lacasse, P., et Petit, H.V. (2013). « Mammary gene expression and activity of antioxidant enzymes and oxidative indicators in the blood, milk, mammary tissue and ruminal fluid of dairy cows fed flax meal. », British Journal of Nutrition, 110(10), p. 1743-1750. doi : 10.1017/S0007114513001220  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Avec ces travaux nous avons déterminé les effets du tourteau de lin (TL) d’une part, sur l’activité des enzymes antioxydantes (superoxyde dismutase [SOD]; glutathion peroxydase [GPx]; catalase [CAT]) dans le sang, le tissu mammaire et le liquide ruminal, et d’autre part, sur les indicateurs de stress oxydatif (substances réagissant avec l’acide thiobarbiturique [SRATB]; activité de fixation du 1,1‑diphényl-2-picrylhydrazyl) dans le lait, le plasma et le liquide ruminal des vaches laitières. Nous avons évalué l’abondance de l’ARNm des enzymes antioxydantes et des gènes associés au stress oxydatif dans le tissu mammaire. Nous avons utilisé huit vaches Holstein dans un plan en carré latin 4 × 4. Il y avait quatre traitements : témoin sans TL (TÉM); 5 % TL (5TL), 10 % TL (10TL) et 15 % TL (15TL). Nous avons constaté une interaction entre le traitement et le temps pour l’activité plasmatique de la GPx et de la CAT. Chez les vaches qui avaient reçu le TL, nous avons observé une diminution linéaire des STRAB 2 heures après le repas, mais il n’y avait pas d’effet à 0, 4 et 6 h après le repas. La production de STRAB a diminué dans le lait des vaches qui avaient reçu les traitements 5TL et 10TL. Avec le supplément de TL, il y a eu une augmentation linéaire de la quantité d’ARNm de l’analogue du facteur nucléaire 2 dérivé de l’érythroïde 2 (NFE2L2) dans le tissu mammaire. L’augmentation de la quantité d’ARNm du gène CAT a suivi une tendance linéaire lorsque la concentration de TL était plus élevée. La quantité d’ARNm des gènes suivants n’a pas changé selon les traitements : CAT, GPx1, GPx3, SOD1, SOD2, SOD3 et gène codant le facteur nucléaire NFKB, découvert dans les cellules B, favorisant la transcription du polypeptide de la chaine légère κ. Avec la diminution des STRAB produites dans le liquide ruminal 2 heures après le repas et l’augmentation de la quantité d’ARNm associée au facteur nucléaire NFE2L2 (aussi appelé Nrf2) dans le tissu mammaire, ces résultats semblent indiquer que l’ajout de TL peut améliorer le statut oxydatif des vaches Holstein.

Date de modification :