Impact of 12-year field treatments with organic and inorganic fertilizers on crop productivity and mycorrhizal community structure.

Hassan, S.E.D., Liu, A., Bittman, S., Forge, T.A., Hunt, D.E., Hijri, M., et St-Arnaud, M. (2013). « Impact of 12-year field treatments with organic and inorganic fertilizers on crop productivity and mycorrhizal community structure. », Biology and Fertility of Soils. doi : 10.1007/s00374-013-0813-7  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons étudié les effets du fumier et des engrais minéraux sur la structure des communautés de champignons mycorhiziens à arbuscules présentes sur des tournesols (Helianthus annuus L.). Nous avons prélevé des échantillons de sol dans un champ soumis à des essais durant 12 années; les parcelles ont reçu des doses équivalentes de N, sous forme de N inorganique ou de lisier de vaches laitières, ou n’ont reçu aucune fertilisation azotée. Nous avons utilisé comme sources d’inoculum indigène des racines fraîches de fétuque élevée (Festuca arundinacea Schreb.) récoltées dans les parcelles n’ayant reçu aucune fertilisation azotée ainsi que du sol non fumigé provenant de champs. Nous avons semé des graines de tournesol dans des pots contenant les différents échantillons de sol provenant des parcelles d’essai, puis avons soumis les plantes à trois méthodes de manipulation des communautés microbiennes : sol non fumigé avec racines fraîches de fétuque élevée, sol fumigé avec racines fraîches de fétuque élevée et sol fumigé avec racines stérilisées de fétuque élevée. Nous avons évalué l’effet de ces méthodes sur la productivité des plantes et la structure des communautés de champignons mycorhiziens. Au moyen de la PCR-DGGE et du séquençage d’un fragment d’ARNr 18S, nous avons identifié les douze unités taxonomiques opérationnelles de champignons mycorhiziens à arbuscules trouvées dans les échantillons de racines ou de sol; ils appartenaient aux taxons Acaulospora, Claroideoglomus, Funneliformis, Rhizophagus et Glomus (non en culture). La structure des communautés de champignons mycorhiziens à arbuscules présentes sur les tournesols cultivés dans le sol ayant reçu du fumier était différente de celle des tournesols cultivés dans les sols ayant reçu du N minéral ou n’ayant pas reçu de fertilisation azotée; en effet, les communautés des plantes cultivés dans le sol ayant reçu du fumier présentaient une abondance de champignons ressemblant au Rhizophagus intraradices (B2). Nos résultats montrent que l’inoculation de champignons mycorhiziens à arbuscules a entraîné une hausse des teneurs en P et en N chez les plantes cultivées dans des sols fertilisés avec du N inorganique ou n’ayant pas reçu de fertilisation, mais qu’elle n’a pas entraîné une telle hausse chez les plantes cultivées dans des sols fertilisés avec du fumier.

Date de modification :