Field-scale spatial distribution characteristics of soil nutrients in a newly reclaimed sandy cropland in the Hexi Corridor of Northwest China.

Yang, R., Su, Y.-Z., Gan, Y.T., Du, M.-W., et Wang, M. (2013). « Field-scale spatial distribution characteristics of soil nutrients in a newly reclaimed sandy cropland in the Hexi Corridor of Northwest China. », Environmental Earth Sciences, 70, p. 2987-2996. doi : 10.1007/s12665-013-2356-5  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La conversion de milieux désertiques en terres agricoles irriguées modifie souvent les processus et propriétés du sol. Notre étude avait pour objectif d’analyser, par des méthodes statistiques et géostatistiques, les changements dans les caractéristiques des nutriments du sol et de leur répartition spatiale au début de la conversion d’un terrain désertique à l’agriculture. Nous avons recueilli à intervalles réguliers des échantillons de sol dans un champ sablonneux cultivé de 0,24 ha pour en analyser les nutriments indicateurs. Les teneurs moyennes du sol en carbone organique (COS), en azote total (NT), en azote disponible (ND), en phosphore disponible (PD) et en potassium disponible (KD) se sont chiffrées respectivement à 4,45 g kg-1, à 0,49 g kg-1, à 19,99 mg kg-1, à 21,08 mg kg-1 et à 121,60 mg kg-1, et le pH moyen était de 8,98. La portée était inférieure à 20 m, et le rapport pépite/palier inférieur à 10 %, pour les semivariogrammes du COS, du NT et du pH, mais la portée était supérieure à 20 m, et le rapport pépite/palier supérieur à 25 %, pour les semivariogrammes du ND, du PD et du KD. Le COS, le ND et le pH ont présenté des caractéristiques de répartition semblables, avec des zones de tailles différentes; cette répartition était liée à la plantation d’arbres fruitiers en rangée et à l’épandage de fumier à intervalles. Les répartitions de ND, de PD et de KD présentaient des zones de grande taille. La topographie était le principal facteur expliquant l’hétérogénéité spatiale du N, du P et du K disponibles, et les quatre années de culture (2001 2004) ont influé sur la répartition de ces nutriments. La conversion du terrain désertique en terre agricole irriguée a causé des hausses significatives des teneurs du sol en nutriments, mais celles ci présentaient des répartitions très variables. Nous avons déterminé les principaux facteurs influant sur la répartition spatiale de chaque nutriment, notamment les facteurs environnementaux et les pratiques de gestion agricole. La productivité et la fertilité du sol de la nouvelle terre agricole peuvent être grandement amélioréees pourvu qu’on adapte de bonnes pratiques de gestion du sol écologiquement viables.

Date de modification :