Evaluation of three Arcobacter selective agars for selective enumeration of Arcobacter butzleri in beef.

Ahmed, R. et Balamurugan, S. (2013). « Evaluation of three Arcobacter selective agars for selective enumeration of Arcobacter butzleri in beef. », Food Research International, 52(2), p. 522-525. doi : 10.1016/j.foodres.2013.02.029  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les espèces du genre Arcobacter sont des agents pathogènes émergents d’origine alimentaire en raison de leur association croissante avec les aliments d’origine animale. Il existe un certain nombre de milieux sélectifs (bouillons et géloses) pour l’enrichissement, l’isolement et la détection des Arcobacter présents dans les aliments, les matières fécales et les sources environnementales. Toutefois, les études n’ont pas examiné la spécificité des différentes géloses utilisées pour le dénombrement sélectif des Arcobacter dans le bœuf. Dans la présente étude, nous voulions déterminer lesquelles des trois géloses sélectives ayant fait l’objet d’une publication (Houf, JM et AC) pouvaient produire des dénombrements acceptables tout en inhibant la croissance de la microflore indigène sélectionnée testée de la viande au moment de l’ensemencement direct. Les géloses Houf et AC ont inhibé la croissance de toute la microflore indigène sélectionnée testée de la viande tandis que la gélose JM a favorisé la croissance de Leuconostoc carnosum. Dans l’essai sur l’efficacité de l’isolement d’Arcobacter butzleri, les géloses Houf, JM et AC ont respectivement obtenu des taux d’isolement de 81 98 %, 12 52 % et 77 97 % par comparaison aux géloses TSA. Les géloses JM et AC n’ont pu inhiber la croissance de la microflore indigène du bœuf présente dans le bœuf haché vendu au détail ayant subi une rupture de la chaîne du froid, et ce, même à des dilutions allant jusqu’à 10-6. La gélose Houf a inhibé efficacement la microflore indigène du bœuf à la faible dilution de 10-1. Notre étude a montré que la gélose Houf convenait mieux que les géloses JM ou AC aux études de provocation sur la viande pour le dénombrement d’A. butzleri par ensemencement direct sur gélose.

Date de modification :