Influence of Seeding Date and Growing Season Conditions on Forage Yield and Quality of Four Annual Crops in Northeastern Saskatchewan.

Foster, A. et Malhi, S.S. (2013). « Influence of Seeding Date and Growing Season Conditions on Forage Yield and Quality of Four Annual Crops in Northeastern Saskatchewan. », Communications in Soil Science and Plant Analysis, 44(5), p. 884-891. doi : 10.1080/00103624.2012.747610  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

En 2002 et 2003, nous avons effectué des expériences dans un chernozem noir (boroll udique) sur argile limoneuse, à Melfort, en Saskatchewan, afin de déterminer les effets de la date de semis sur le rendement en matière sèche (RMS) et la qualité de fourrage (teneur en protéines et en fibres insolubles dans les détergents acides [FDA]) de quatre cultures annuelles (orge [Hordeum vulgare L.], avoine [Avena sativa L.], triticale [×Triticosecale Wittmack L.] et sétaire d’Italie [Setaria italica (L.) P. Beauv.] ‘Golden German’) à différents stades de maturité et présentant différentes exigences quant à la température et à l’humidité pendant la saison de culture. La date de semis a eu un effet important sur le RMS de fourrage des quatre cultures en 2002 et en 2003. En 2002, le meilleur RMS de fourrage pour l’orge, l’avoine, le triticale et la sétaire d’Italie ‘Golden German’ correspondait au 3 juillet, au 22 juin, au 3 juillet et au 24 mai, respectivement. En 2003, le meilleur RMS de fourrage correspondait au semis du 24 mai pour les quatre cultures. En 2002 et en 2003, la teneur en protéines du fourrage avait tendance à diminuer avec l’accroissement du RMS pour toutes les cultures. En 2002, la teneur en protéines du fourrage avait tendance à être plus grande pour les céréales dont le semis était hâtif et dont le délai d’attente avant la récolte était le plus court. La plus forte teneur en protéines du fourrage de sétaire d’Italie ‘Golden German’ a été obtenue pour la date de semis la plus tardive et le délai d’attente le plus court avant la récolte. En 2003, la plus forte teneur en protéines du fourrage a été obtenue pour la date de semis la plus tardive et le délai d’attente le plus court avant la maturité pour les quatre cultures. En 2002 et en 2003, la teneur en FDA du fourrage était inversement proportionnelle à sa teneur en protéines. La teneur en FDA du fourrage avait tendance à augmenter au fil de l’amélioration du RMS pour toutes les cultures et de l’augmentation du délai avant la récolte. Dans la présente étude, la date de semis associée à un RMS maximal des plantes cultivées en saison fraîche dépendait fortement des conditions de la saison de culture, alors que la date de semis de la seule culture de saison chaude ne l’était pas. En conclusion, les résultats semblent indiquer que la date de semis des cultures fourragères annuelles a une incidence sur leur rendement fourrager, et la répartition des précipitations au cours de la saison de culture joue également un rôle important quant au rendement fourrager des cultures annuelles. Pourvu que les précipitations soient adéquates tôt dans la saison de culture, un semis tardif peut également permettre de bons rendements fourragers.

Date de modification :