Incidence de l’élevage des veaux et des bouvillons d’un an et des accélérateurs de croissance sur la production et la rentabilité.

López-Campos, Ó., Aalhus, J.L., Okine, E.K., Baron, V.S., et Basarab, J.A. (2013). « Incidence de l’élevage des veaux et des bouvillons d’un an et des accélérateurs de croissance sur la production et la rentabilité. », Canadian Journal of Animal Science, 93(1), p. 171-184. doi : 10.4141/CJAS2012-035  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Chaque année pendant deux ans, les auteurs ont recouru à 112 veaux nés le même printemps pour comparer l’incidence de l’engraissement des veaux et de l’engraissement des bouvillons d’un an avec et sans implantation d’un promoteur de croissance et d’un agoniste b-adrénergique sur les paramètres de production et les possibilités de rendement. Les bouvillons ont é té regroupés comme suit : (1) bovins d’engrais sans implant sacrifiés à l’âge de 11 à 14 mois; (2) bovins d’engrais avec implant abattus à l’âge de 11 à 14 mois; (3) bovins d’engrais sans implant sacrifiés à l’âge de 19 à 23 mois; (4) bovins d’engrais avec implant abattus à l’âge de 19 à 23 mois. Les données sur la production ont été recueillies, puis on a procédé à une évaluation économique. Les veaux d’engrais croissent plus lentement (1,21 c. 1,99±0,07 kg jour-1) et avaient un indice de consommation plus faible (5,32 c. 4,99±0,34 kg de matière sèche ingérée par kg de gain) que les bouvillons d’engrais d’un an pendant la période d’ajustement au régime en parc d’engraissement. Les veaux d’engrais s’avèrent plus efficaces que les bouvillons d’engrais d’un an pendant les 76 à 83 premiers jours (5,16 c. 7,33±0,11 kg de matière sèche ingérée par kg de gain) et les 48 à 79 derniers jours (5,69 c. 14,28±1,50 kg de matière sèche ingérée par kg de gain) de la période de finition. Les bouvillons avec implant sont plus efficaces que ceux sans implant durant la période d’ajustement au régime dans l’enclos (4,80 c. 5,52±0,15 kg de matière sèche ingérée par kg de gain) ainsi que pendant les 76 à 83 premiers jours (6,05 c. 6,44±0,11 kg de matière sèche ingérée par kg de gain) et les 48 à 79 derniers jours de la période de finition (9,29 c. 10,69±1,50 kg de matière sèche ingérée par kg de gain). Les bouvillons avec implant ont grossi 11,4 à 19,6% plus vite que ceux sans implant durant la période de finition, tandis que les bouvillons d’un an ont crû 11,1 à 12,9 % plus vite pendant les 76 à 83 premiers jours, mais 49,1 à 64,4 % plus lentement durant les 48 à 79 derniers jours de la période de finition, comparativement aux veaux sans implant. La qualité des carcasses é tait plus élevée pour les animaux sans implant, 43,6 % des bouvillons d’un an et 35,7% des veaux atteignant la classe AAA. Après correction, ce sont les veaux d’engrais avec implant qui engendrent le meilleur revenu net (17,52 $ par tête). Viennent ensuite les veaux d’engrais sans implant (-41,92 $ par tête), les bouvillons d’engrais d’un an avec implant (-73,77 $ par tête) et les bouvillons d’engrais d’un an sans implant (-99,65 $ par tête). Les résultats de cette étude laissent croire que diminuer l’âge à l’abattage et utiliser un implant peuvent rehausser la rentabilité et réduire les risques. Le recours à un implant peut néanmoins avoir une incidence négative sur la qualité de la carcasse.

Date de modification :