Characterization of Extruded Thermoplastic Starch Reinforced by Montmorillonite Nanoclay.

Zhang, Y., Liu, Q., Hrymak, A.N., et Han, J.H. (2013). « Characterization of Extruded Thermoplastic Starch Reinforced by Montmorillonite Nanoclay. », Journal of Polymers and the Environment, 21(1), p. 122-131. doi : 10.1007/s10924-012-0528-0  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Par l’étude présentée ici, nous avons cherché à comprendre comment la nanoargile de montmorillonite (MMT) modifie les propriétés physiques et mécaniques de l’amidon thermoplastique (ATP) que nous avons produit à l’aide d’une méthode d’extrusion classique. Nous avons ajouté de la nanoargile de MMT en concentrations de 0, 4 et 8 % (p/p). Un examen au microscope électronique à transmission a révélé que la plupart des plaquettes de MMT présentaient une structure tactoïde dans la matrice d’amidon. De plus, une analyse par spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier a révélé que les nanocomposites d’ATP/MMT conservaient leur stabilité chimique après l’extrusion. La résistance à la traction (RT) était d’environ 7,0 MPa, alors que l'allongement à la rupture (AR) et le module d’élasticité (ME) étaient d’environ 52 % et 32‑41 MPa, respectivement. Les modèles GAB et BET ont permis de bien décrire le comportement de sorption de l’humidité des échantillons. Les essais de propriétés thermiques ont montré que la température de transition vitreuse (Tg) des nanocomposites diminuait lorsque la concentration de MMT passait de 0 à 8 %, ce qui indique que la nanoragile de MMT a eu un effet de plastification.

Date de modification :