Molecular cytological characterization of two novel durum –Thinopyrum intermedium partial amphiploids with resistance to leaf rust, stem rust and Fusarium head blight.

Zeng, J., Cao, W., Fedak, G., Sun, S., McCallum, B.D., Fetch Jr., T.G., et Xue, A.G. (2013). « Molecular cytological characterization of two novel durum –Thinopyrum intermedium partial amphiploids with resistance to leaf rust, stem rust and Fusarium head blight. », Hereditas, 150(1), p. 10-16. doi : 10.1111/j.1601-5223.2012.02262.x  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le Thinopyrum intermedium, graminée sauvage apparentée au blé, est une excellente source de résistance à certaines maladies. Nous avons mis au point deux nouveaux amphiploïdes partiels, le 08-47-50 et le 08-53-55 (2n = 6x = 42), à partir de croisements éloignés entre le blé dur et le T. intermedium. Une analyse du comportement méiotique des deux amphiploïdes a révélé que les cellules mères du pollen forment en moyenne 20,49 bivalents chez le 08-47-50 et 20,67 bivalents chez le 08-53-55; ces plantes sont donc essentiellement stables sur le plan cytologique. Une analyse GISH (hybridation génomique in situ) a par ailleurs révélé que les deux amphiploïdes ont des compositions chromosomiques différentes. Le 08-47-50 possède 14 chromosomes provenant du T. intermedium ainsi que divers chromosomes étrangers, dont six chromosomes St-, quatre chromosomes Ee- et quatre chromosomes Ee-St avec translocations, tandis que le 08-53-55 possède, parmi ses chromosomes étrangers, quatre chromosomes St- et dix chromosomes Ee-St avec translocations. Une évaluation des maladies fongiques a révélé que les deux amphiploïdes sont très résistants à la fusariose de l’épi, à la rouille des feuilles et à la race Ug99 de la rouille des tiges. Ces deux nouveaux amphiploïdes partiels à résistance multiple pourraient donc constituer une nouvelle source de résistance aux maladies dans le cadre des programmes d’amélioration du blé panifiable et du blé dur.

Date de modification :