Row spacing and nitrogen fertilizer effect on no-till oat production.

Lafond, G.P., May, W.E., et Holzapfel, C.B. (2013). « Row spacing and nitrogen fertilizer effect on no-till oat production. », Agronomy Journal, 105(1), p. 1-10. doi : 10.2134/agronj2012.0221  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La population mondiale est en constante augmentation, tandis que la superficie de terre arable ne cesse de diminuer. Il faut donc accroître la productivité des cultures, et ce, de manière durable, ce qui constitue un défi de taille. Dans le cadre de la présente étude, nous voulions déterminer l’effet de l’espacement des rangs et du taux de fertilisation azotée sur l’établissement et le développement des plantes, la production de biomasse, la qualité du grain et le rendement grainier dans une culture d’avoine (Avena sativa L.) où aucun travail du sol n’est effectué. Nous avons mis à l’essai quatre espacements (25, 30, 35 et 40 cm) et cinq taux de fertilisation azotée durant 3 ans. Le taux de fertilisation azotée n’a eu aucun effet sur la densité de peuplement, et nous n’avons observé aucune interaction entre le taux de fertilisation et l’espacement des rangs. La densité de peuplement était de 10 % moins élevée avec l’espacement de 40 cm qu’avec l’espacement de 25 cm, mais cette différence était nulle certaines années. Nous avons observé que l’origine et la fréquence des talles variaient quelque peu en fonction de l’espacement des rangs. Les rendements grainiers des rangs espacés de 25, 30 et 35 cm étaient similaires, tandis que celui des rangs espacés de 40 cm était de 13 % moins élevé. Nous avons observé une interaction entre l’espacement des rangs et le taux de fertilisation azotée dans le cas du rendement grainier. L’espacement des rangs n’a eu aucun effet sur la qualité du grain, mis à part une légère augmentation de la proportion de grains minces et du poids du grain dans le cas des espacements les plus élevés. En outre, l’espacement des rangs n’a eu aucun effet sur les teneurs du grain en N et en P. Nos résultats montrent qu’il est possible de cultiver l’avoine avec un espacement allant jusqu’à 35 cm entre les rangs et d’appliquer tous les engrais nécessaires en bandes latérales.

Date de modification :