Émissions de méthane d’une fosse de fumier de porc dans l’Ouest canadien.

Flesch, T.K., Vergé, X.P.C., Desjardins, R.L., et Worth, D.E. (2013). « Émissions de méthane d’une fosse de fumier de porc dans l’Ouest canadien. », Canadian Journal of Animal Science, 93(1), p. 159-169. doi : 10.4141/CJAS2012-072  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les auteurs ont mesuré l’importance des dégagements de méthane (CH4) dans l’atmosphère venant d’une citerne en béton destinée à recueillir le fumier d’un élevage de naissage-finition de porcs dans l’Ouest canadien. Les relevés ont été pris pendant quatre périodes de production saisonnières au moyen d’une technique de dispersion inverse bLS. Le taux d’émission est plus élevé en été et plus faible en hiver et en automne. On estime les dégagements annuels à 7 600 kg de CH4, ou 6,3 kg de CH4 par m2 de superficie du réservoir. Les paramètres propres au site employés pour estimer les dégagements de CH4 ont été calculés à partir des relevés. Le simple facteur de conversion du méthane utilisé par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat pour associer les émissions à la concentration de solides volatils dans le fumier a été établi à 0,23. Cette valeur pourrait être trop élevée et ne pas être représentative en raison de la longue période (15 mois) durant laquelle le fumier est demeuré dans le réservoir. Une méthode de calcul plus complexe tiendrait compte de l’influence de la durée et de la température de stockage du fumier, et inclurait un coefficient pour les pratiques de gestion. Ce coefficient a été calculé à 0,31 dans le cas présent, et implique que les émissions de la citerne sont plus faibles que celles prévues, comparativement aux résultats venant d’autres études.

Date de modification :